Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un pic dans la construction de sous-marins nucléaires en Russie

18 Juillet 2014 , Rédigé par Khan Publié dans #Sous-marins, #Flotte du Nord, #Flotte du Pacifique, #Chantiers navals

Avec la mise sur cale programmée de trois nouveaux sous-marins nucléaires d'ici la fin du mois de juillet, la construction de sous-marins atomiques a atteint en Russie un pic depuis 1991. Toutefois, elle reste très raisonnable comparée à ce que fût le rythme de production de submersibles nucléaires des chantiers navals soviétiques.

Fin juillet, au moins de 7 submersibles atomiques (SNLE, SSGN et sous-marins pour les opérations spéciales) seront à différents stades de construction au chantier naval Sevmash (Severodvinsk).

Annoncée initialement pour le 19 juillet, la date de la mise sur cale de trois nouveaux sous-marins nucléaires par Sevmash a été modifiée. Le cinquième SNLE de type Boreï A, le Kniaz Oleg (Projet 955A), et le quatrième Yasen (SSGN du Projet 885M), le Krasnoiarsk, seront finalement mis sur cale le 27 juillet, jour de la Marine en Russie. En revanche, le Khabarovsk sera pour sa part bien mis sur cale le 19 juillet (cale n° 50 de Sevmash). Peu d'informations sont disponibles sur ce sous-marin atomique : il pourrait s'agir d'un submersible dédié aux opérations spéciales (AS), toutefois d'autres sources laissent entendre qu'il s'agirait en fait d'une unité du Projet 885, comme le suggère l'illustration ci-dessous récupérée sur un site spécialisé.

Sevmash procède actuellement à la construction de deux SNLE de type Boreï : le K-551 Vladimir Monomakh (Projet 955) dont les essais officiels ont débuté le 16 juillet dernier, et le Kniaz Vladimir (Projet 955A), mis sur cale au mois de juillet 2012. Le chantier naval poursuit par ailleurs la construction de deux SSGN du Projet 885 Yasen M : le K-561 Kazan, et le K-573 Novossibirsk, respectivement mis sur cale au mois de juillet 2009 et juillet 2013. Enfin, Sevmash serait également en train de construire deux submersibles atomiques pour opérations spéciales (AS) sans que plus d'informations ne soient disponibles sur le type de submersible concerné.

La flotte du Nord opère aujoud'hui 14 sous-marins à propulsion nucléaire (SNLE, SSN, SSGN) et la flotte du Pacifique en opère 7, ce qui donne exactement un rapport de 2/3 pour 1/3 (les flottes de la Baltique et de la mer Noire ne mettent pas en service de sous-marins atomiques). Ces bâtiments ont bien entendu différents taux de disponibilité opérationnelle. La construction des nouvelles unités est réalisée dans le cadre du programme d'armement 2011-2020 qui alloue environ €112 milliards à la modernisation de la marine, dont €53 milliards pour la construction de nouvelles unités (surface, sous-marines, combat, soutien). Dans le cadre de ce volet naval, il est prévu que la marine reçoive 8 nouveaux SNLE de type Boreï, et 8 SSGN de type Yasen.

Sevmash s'est érigé depuis la fin de l'URSS comme le super-pôle russe des constructions de submersibles à propulsion nucléaire. A l'époque soviétique, les chantiers navals de Krasnoe Sormovo (Nijni-Novgorog, ex Gorki) et de Komsomolsk-sur-l'Amour contribuaient aussi à la production de sous-marins atomiques. Rappelons qu'au milieu des années 1980, les forces sous-marines soviétiques étaient trois fois plus nombreuses que celles des Etats-Unis, et les chantiers navals de l'URSS étaient capables de livrer jusqu'à 20 sous-marins nucléaires par an.

Rien, bien évidemment, de comparable avec la situation d'aujourd'hui.

Sources : Flotprom, kuleshovoleg.livejournal.com, soumarsov, Barents Observer.

Un pic dans la construction de sous-marins nucléaires en Russie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article