Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie au Salon Euronaval 2014

4 Novembre 2014 , Rédigé par Khan Publié dans #Salons, #Actualité

La 24e édition du salon Euronaval s'est tenue du 27 au 31 octobre dernier à Paris, au Bourget, et a accueilli près de 350 exposants issus de 115 pays. Avec 159 exposants, la France était de loin le pays le mieux représenté lors de ce salon qui se tient tous les 2 ans. Toutefois, et en dépit du contexte international tendu autour de la crise ukrainienne, la Russie a bien pris part au salon Euronaval.

 

Les exposants russes présents malgré la crise ukrainienne

Contrairement à ce qui s'était passé pour le salon aéronautique de Farnborought en juillet dernier où les compagnies russes n'avaient reçu aucune invitation officielle pour participer au salon en raison de la crise ukrainienne, la Russie a pu participer au salon Euronaval 2014. Ce sont près de 23 sociétés russes qui ont ainsi pu exposer leurs 178 objets et maquettes sur une surface de 350 m². Parmi ces sociétés, on trouve bien entendu des chantiers navals (Sevmash, Zvezdotchka, chantier naval de l'Amirauté, usine de la Baltique, le chantier naval Yantar...), des bureaux d'études et de conception (Rubin qui est spécialisé dans la conception de submersibles, Malakhit, Nevskoe, Severnoe...), ainsi que le holding des constructions navales russes OSK, et l'agence fédérale pour les exportations et importations d'équipements de défense Rosoboronexport. La délégation russe était par ailleurs emmenée par le vice-directeur du Service fédéral pour la coopération militaro-technique, Anatoli Punchuk.

Le plus important exposant russe était OSK qui regroupait à lui seul 13 des entreprises russes ayant fait le déplacement à Paris. Près de 11 maquettes de bâtiments de surface et de submersibles destinés au marché de l'export ont été présentées sur le stand d'OSK parmi lesquelles :

 

  • le submersible classique Amour-1650 (bureau d'études Rubin)
  • les petits submersibles (midget) de la famille Piranha (bureau d'études Malakhit)
  • le grand navire de débarquement du Projet 11711 Ivan Gren (bureau d'étude Nevskoe)
  • la corvette du Projet 20382 Tigre (bureau d'études Almaz)
  • la frégate polyvalente du Projet 22356 (bureau d'études Severnoe)
  • le patrouilleur du Projet 22160 (bureau d'études Severnoe)
  • le petit navire lance-missiles du Projet 21632 Tornado (bureau d'études de Zelenodolsk)
  • D'autres encore...

Il est intéressant de remarquer la présence du Projet 11711 alors que l'unité tête de série, l'Ivan Gren, subit toujours des essais chez Yantar (Kaliningrad) (mise sur cale en 2004, l'Ivan Gren a été mis à l'eau en 2012). Toutefois, le concepteur a annoncé mi octobre qu'une seconde unité serait bien construite. La Russie présente également une version export de sa frégate polyvalente du Projet 22350 Amiral Gorchkov qui, bien que mise à l'eau depuis octobre 2010, reçoit 'au compte gouttes' ses équipements électroniques et son armement. Le Ministère russe de la Défense a par ailleurs passé commande pour 6 patrouilleurs du Projet 22160 pour la flotte de la mer Noire. Enfin, la corvette du Projet 20382 a (a priori) déjà trouvé un client à l'export puisque l'Algérie avait annoncé en juin 2011 vouloir acquérir 2 unités qui n'ont cependant à ce jour toujours pas été mises sur cale. Enfin, le submersible Amour-1650 (ou Projet 677E) est la version export du submersible du Projet 677, qui est censée être équipée d'une propulsion anaérobie. Le type de matériel exposé confirme la présence des entreprises russes sur la marché des navires de combat de second (frégates et corvettes) et troisième rang (patrouilleurs côtiers) destinés à opérer dans les zones littorales et à mettre en oeuvre des opérations de déni d'accès et d'interdiction de zone. Ces produits intéressent en particulier les clients d'Asie du Sud-Est, d'Amérique latine et d'Amérique du Sud, et des clients africains.

En terme de partenariats, on remarquera que l'Afrique du Sud a invité dès le 27 octobre les entreprises russes à participer dans un appel d'offres portant sur la construction d'un navire d'études hydrographiques pour la marine sud-africaine. Cette invitation s'inscrit plus généralement dans le double contexte du développement des relations entre Pretoria et Moscou d'une part, et d'autre part, à l'intérêt croissant porté par les industriels de la défense russe aux pays d'Afrique subsaharienne.

 

Et les Mistrals...

L'affaire des Mistrals s'est invitée lorsque le vice-Premier Ministre russe Dmitri Rogozine a annoncé, document à l'appui, le 29 octobre dernier que DCNS avait officiellement invité des représentants russes le 14 novembre prochain pour la remise du Vladivostok et la mise à l'eau du Sébastopol. La réponse côté français ne s'est pas faite attendre : le directeur général de DCNS, Hervé Guillou, a démis de ses fonctions le lendemain le directeur du projet BPC, Yves Destefanis. Il s'agit donc de continuer à faire profil bas pour laisser aux autorités françaises la plus grande marge de manœuvre possible afin de...sauver le contrat.

 

Remarqués par la presse russe

La presse russe, spécialisée ou non, s'est évidemment faite l'écho d'Euronaval 2014. La couverture donnée au salon a fait apparaître des centres d'intérêts particuliers comme la maquette de porte-avions présentée sur le stand de DCNS : le DCNS Evolved Aircraft Carrier (DEAC). Déjà présenté lors du DEFEXPO India 2014, le DEAC est un projet de porte-avions de 55 000 tonnes. Remarqué également le SMX Ocean de DCNS : il s'agit en fait de la version classique du SNA de type Barracuda, qui dispose d'une propulsion diesel/lithium-ion. Remarqué enfin, le navire de débarquement hollandais LST100 de Damen Shipyard. L'intérêt manifesté pour ces projets semble plus généralement faire écho à l'intérêt grandissant de la Russie pour les capacités de projections navales et aéronavales. Toutefois, répétons le, il faudra attendre au mieux jusqu'aux années 2040 pour voir un nouveau porte-avions russe.

 

Sources : site officiel d'Euronaval 2014, site officiel d'OSK, site officiel de DCNS, Ria Novosti, Agence d'information Tass, VPK Name, BMPD, Flotprom.

Stand d'OSK lors du salon Euronaval 2014. Source : RIA Novosti.

Stand d'OSK lors du salon Euronaval 2014. Source : RIA Novosti.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article