Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Armements : qu'attendre de la visite de Modi à Moscou ?

22 Décembre 2015 , Rédigé par Khan Publié dans #Russie-Inde, #Projet 11356, #Projet 971, #Projet 636

Armements : qu'attendre de la visite de Modi à Moscou ?

Le premier ministre indien Narendra Modi sera l'invité de la capitale russe les 23-24 décembre pour une visite d’État au cours de laquelle de juteux contrats d'armements pourraient être signés. Le secteur naval devrait dominer les commandes indiennes.

 

Alors que les visites du roi du Maroc et du roi d'Arabie saoudite à Moscou étaient prévues d'ici la fin de l'année 2015, avec à la clef la signature probable de contrats d'armements, c'est celle du premier ministre indien Narendra Modi qui devrait apporter au VPK russe de nouvelles commandes pour les années à venir. L'Inde pourrait ainsi signer un chèque de $5 milliards comprenant l'achat de 48 hélicoptères de transports Mi-17, 2 sous-marins classiques d'attaque de type Kilo (Projet 636), 3 frégates de type Amiral Grigorovitch (Projet 11356M) et signer un leasing portant sur un SSN du Projet 971. En ce qui concerne l'achat de systèmes anti-aériens S-400, il faudra repasser, car le contrat se trouve actuellement au premier stade de son élaboration.

Le secteur naval domine donc le contrat - encore hypothétique - que pourrait signer Russes et Indiens d'ici la fin de semaine. Ce contrat tombe d'autant mieux pour le chantier naval de l'Amirauté (St Pétersbourg) qui construit les submersibles de type Kilo, que le contrat vietnamien sur les 6 unités arrive à son terme : le 5e sous-marin, le HQ-186, a quitté St-Pétersbourg la semaine dernière pour Cam Ranh, et le dernier, le HQ-187, a été mis à l'eau fin septembre (livraison prévue pour 2016). Le chantier continue par ailleurs de mettre en œuvre le contrat algérien portant sur deux unités du même projet. Si l'on s'en tient à la somme qu'aurait payer Alger pour ses deux submersibles, le contrat portant sur les Kilo indiens pourrait avoisiner les $1,2 milliards. La question est de savoir quelle version du Projet 636 l'Inde pourrait commander, mais dans tous les cas, il est fort probable que ces sous-marins emportent des missiles Kalibr.

En ce qui concerne les 3 frégates, il s'agit d'un lot commandé par la marine russe pour la flotte de la mer Noire (les frégates Amiral Makarov, Amiral Boutakov et Amiral Istomin) et construite par Yantar (Kaliningrad). Suite au conflit en ukraine, le VPK russe n'a plus accès à l'industriel ukrainien qui livrait les turbines pour ces navires (Zoryamachproject), ce qui a conduit Moscou à considérer la possibilité de vendre 3 des 6 unités commandées. Les Ukrainiens avaient en effet livré les turbines pour la moitié des frégates de ce projet avant de geler la coopération avec la Russie qui ne dispose pas à ce jour d'une solution indigène pour remplacer le matériel importé d'Ukraine. La mise sur cale de la 6e unité, l'Amiral Kornilov, a d'ailleurs été gelée depuis le printemps 2015. Ces unités, qui pourrait potentiellement être vendues à l'Inde, sont équipées en missiles Kalibr, et New Delhi devra trouver un fournisseur pour y poser des turbines (Wärtsila, voire General Electric, auquel cas des turbines américaines équiperaient des frégates de fabrication russe ?). L'Inde a déjà acheté un lot de 6 unités du Projet 11356 livrées entre 2003 et 2013 (les Talwar). Le coût unitaire de ces frégates serait d'environ $530 millions.

La location en leasing d'un second SSN du Projet 971 constituerait le 3e point du contrat russo-indien. Il porterait sur le K-322 Kashalot (flotte du pacifique), actuellement en IPER, et qui ne pourrait en tout cas pas être livré avant 2018. Rappelons que l'Inde loue déjà le K-152 Nerpa depuis 2012 pour une durée de 10 ans. Le montant du contrat signé entre la Russie et l'Inde pour ce submersible s'élevait alors à $650 millions.

Le portefeuille de commandes du VPK russe après les deux derniers "gros" contrats décrochés ces dernières semaines (Chine $2 milliards / Inde $1 milliard)  s'élève à $53 milliards de commandes (avant le contrat indien).

 

Sources : Vedomosti, SIPRI, Soumarsov, forum.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article