Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue de presse navale 5 février 2016

5 Février 2016 , Rédigé par Khan Publié dans #Projet 636, #Projet 1144, #Projet 1164, #Chantiers navals, #Méditerranée, #Sous-marins

  • Vzgliad : le premier des 6 sous-marins classiques de type Kilo que la marine souhaite commander pour la flotte du Pacifique, pourrait être mis sur cale en 2017. Il ne semble toutefois pas acquis que, dans l'hypothèse où la commande soit effectivement passée, ce soit le chantier naval de l'Amirauté (St Pétersbourg) qui soit en charge de la construction. Assez curieusement, Flotprom cite deux autres chantiers navals qui "pourraient être intéressés" : Sevmash (Severodvinsk) et Krasnoe Sormovo (Nijni-Novogorod). Plusieurs raisons incitent à penser que la piste de Sevmash est peu crédible : le chantier n'a jamais construit de SSK du Projet 877 ou Projet 636 (erreur, merci Starshiy! Sevmash a bien construit pour la Chine 2 SSK de type Kilo livrés en 2005), et son agenda reste orienté vers la construction de SNLE et SSGN, ainsi que vers la modernisation de grands bâtiments de surface (croiseurs des projets 1144 et 1164 notamment). Si Krasnoe Sormovo a construit plusieurs unités des Projet 877 et quelques unités du Projet 636, c'était dans les années 1980-1990 (1 unité construite pour la Chine livrée en 2005). Depuis, le chantier s'est reconverti dans le civil. En revanche, la piste de Komsomolsk-sur-l'Amour n'est pas citée. Souhaite t'on l'éviter ?
  • Flotprom : Sevmash refuse toute nouvelle commande pour des bâtiments civils pour l'année 2016. Le carnet de commande du chantier est rempli avec la construction des SNLE du Projet 955 (4 unités), SSGN du Projet 885 (4 unités), 1 sous-marin atomique dont on ne connait pas le Projet (le Khabarovsk), et la modernisation du croiseur Amiral Nakhimov (Projet 1144). Il se pourrait que Sevmash soit aussi en charge de la modernisation du croiseur Variag (flotte du Pacifique, Projet 1164) qui doit intervenir d'ici 2020. Le navire croise en ce moment en Méditerranée.
  • Lenta : le détachement méditerranéen de la marine russe pourrait être porté à une vingtaine de bâtiments, a affirmé une source russe issue de l'appareil diplomatico-militaire, citée par RIA Novosti. Déclaration qui relève plus de la gesticulation :  la Russie n'a pas besoin d'entretenir autant de navires en Méditerranée. Un groupe de 6 à 8 bâtiments qui se relaient en Méditerranée orientale depuis le début des années 2010 (avec des pic à plus de 10 navires notamment lors d'exercices) lui a déjà permis de crédibiliser sa diplomatie au Levant et au Moyen-Orient.
  • Vzgliad : l'EM de la marine, les commandants des flottes russes, 200 officiers et une cinquantaines de représentants du VPK se sont réunis à St Pétersbourg pour discuter du futur de la marine russe. Le thème de la conférence portait sur la composition de la flotte pour atteindre les objectifs en zone océanique et dans les zone maritimes éloignées. La construction des sous-marins nucléaires ainsi que celle des bâtiments de surface de nouvelle génération a été évoquée, de même que la modernisation des navires et submersibles existants. Il a bien sûr été question du destroyer de nouvelle génération (Lider). Il est intéressant de souligner qu'il ne semble pas avoir été question du porte-avions (en tout cas, pas de retours de la presse). La Russie doit mettre sur pied un programme pour les constructions navales d'ici 2050.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article