Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le SNLE K-114 Toula sera mis à l'eau au mois d'août

14 Mars 2016 , Rédigé par Khan Publié dans #Projet 667 BDRM, #Sous-marins

Le SNLE K-114 Toula (Projet 667 BDRM, flotte du Nord) est en IPER depuis le 15 décembre 2014 au centre de réparation navale Zvezdotchka (Severodvinsk). Cette IPER doit permettre au K-114 de rester en service jusqu'en 2019. La modernisation du bâtiment a en particulier porté sur la tranche missile et sur le système de propulsion (mise en service d'un coeur de réacteur de nouvelle génération).

Le K-114 a été admis au service actif en octobre 1987, et a subi une IPER entre 2000 et 2006 au cours de laquelle sa tranche missile a été modifiée pour pouvoir mettre en oeuvre des missiles balistiques Sineva.

Source : Korabel

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

AlTerl 14/03/2016 18:24

Une IPER de trois ans pour permettre à ce Delta IV de rester en service seulement jusqu'en 2019, n'est-ce pas beaucoup d'argent et de temps dépensés pour seulement quelques années supplémentaires ? Ne prévoient-ils pas de faire tenir les Delta IV plus longtemps ? Il y a encore des Delta III à remplacer et les Boreï n'arrivent qu'au compte-goutte ...
Par ailleurs, comptez-vous faire un article sur le porte-avions Kouznetsov qui pourrait appareiller pour la Syrie cet été (source :Tass) ? Si j'en juge notamment par les articles du forum "RussiaDefence.net", sa modernisation de 5 ans serait ainsi interrompue et il ne sera pas équipé à temps pour la Syrie des nouveaux chasseurs MiG-29K, quel intérêt y a-t-il dès lors à un tel déploiement à part le prestige ?

Khan 15/03/2016 14:14

Bonjour,

Merci de vos questions!

En effet, le rapport durée de l'IPER / prolongation de la durée de vie du bâtiment paraît peu avantageux. Toutefois, il n'y a là rien d'exceptionnel dans la mesure où l'on retrouve ces mêmes durées réduites pour les SSGN du Projet 949A par exemple. Il n'est pas impossible que, compte tenu du phénomène - correct- que vous décrivez (vieillissement du parc de SNLE, et arrivée des Boreïs au compte-goutte), la marine russe n'envisage de prolonger les Delta IV en leur faisant subir un nouveau cycle d'IPER qui amènerait leur durée de vie jusqu'à la 2e moitié des années 2020. D'ici là, les SNLE du Projet 955 seront en ligne. Cela correspondrait, au passage, au début du retrait du service du Sineva (à partir de 2025). On constate ce cas de figure avec le Projet 949A qui a connu une modernisation (Projet 949AM).


Sur le PA, la marine russe semble avoir rencontré des difficultés avec le NITKA (polygone d'entrainement des pilotes de l'aéronavale avec simulateur de pont d'envol) construit sur la base aérienne requalifiée de Yeisk, qui, semble t'il, n'a pas donné satisfaction. L'annexion de la Crimée a entre temps permis à l'aéronavale de retrouver la pleine jouissance du NIKTKA de la base de Saki qu'elle a commencé à réutiliser à partir de juillet 2014. Un certain nombre de pilotes ont ainsi pu "pratiquer" et se préparer à l'utilisation du MiG-29KUBR. Le problème semble plutôt venir des pilotes et de leur entrainement que des appareils. Le PA, s'il appareille effectivement, devrait, à mon avis, embarquer un groupe partiellement complet.

Bonne lecture, et à bientôt sur le Portail !