Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Navire espion : la marine attendra

11 Juillet 2016 , Rédigé par Khan Publié dans #Projet 18280, #Chantiers navals

Le Youri Ivanov à Baltiisk, octobre 2015. Source : forum.

Le Youri Ivanov à Baltiisk, octobre 2015. Source : forum.

Encore un report. La marine russe attendra un an de plus pour recevoir un second navire collecteur de renseignements. Prévue initialement pour décembre 2016, l'admission au service actif du Ivan Khurs est repoussée au moins jusqu'à novembre 2017.

 

Le Ivan Khurs est la seconde unité du Projet 18280 conçu par le bureau d'étude Iceberg (Saint-Pétersbourg). Il s'agit de navires collecteur de renseignements déplaçant 4 000 tonnes, et dont l'unité tête de série, le Youri Ivanov, est en cycle opérationnel depuis juillet 2015. D'abord pressenti pour la flotte du Pacifique, il a finalement été affecté à la flotte du Nord. Ces navires seraient notamment spécialisés dans le suivi de l'activité du bouclier anti-missile américain en cours de déploiement dans la zone Pacifique, et ailleurs.

La nouvelle du report de 1 an de la livraison du Ivan Khurs est intervenue quelques jours après une visite du commandant en chef de la marine russe, l'amiral Vladimir Korolev, au chantier naval du Nord (où sont notamment construits les navires du Projet 18280) le 8 juillet dernier. L'amiral est notamment venu inspecter le rythme de construction des navires commandés pour les forces navales. Outre ce report, la marine a également annoncé qu'elle se limiterait à 2 unités, et n'entendait donc pas commander d'autres unités du Projet 18280 (il était question de 4 unités, sans que cela n'ait pour autant été confirmé officiellement ni par OSK - la holding des constructions navales russes -, ni par la marine).

En juin dernier, le Ivan Khurs a reçu ses deux turbines diesel fabriquées par l'usine de Kolomenskoye (Moscou), et sa livraison était alors encore annoncée pour la fin de l'année 2016, la mise à l'eau devant intervenir en octobre prochain. Il n'est donc pas question d'un report lié à la non fourniture de turbines ukrainiennes, comme c'est le cas pour les frégates du Projet 11356 et 22350 (turbines à gaz).

Ce report et la limitation à 2 unités peuvent s'expliquer par des facteurs financiers. Dans un contexte de contraintes budgétaires fortes, et en dépit d'un discours officiel foncièrement hostile au déploiement du bouclier anti-missile en Europe et en Asie, la marine a probablement arbitré en faveur de la construction d'unités combattantes, dont bon nombre sont sur cale au chantier naval du Nord (Projet 20380, Projet 22350). Il est également possible qu'au terme de sa première année d'exploitation, le Youri Ivanov n'ait pas donné pleine satisfaction à la marine qui décide donc de limiter à 2 exemplaires le nombre de navires de ce projet.

Sources : sudostroienie.info, Flotprom, RIA Novosti, forum...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article