Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie et la Turquie jouent de la canonnière en mer Noire

30 Mars 2017 , Rédigé par Khan Publié dans #Flotte de la Mer Noire, #Russie-Turquie, #Méditerranée

La Russie et la Turquie jouent de la canonnière en mer Noire

Alors que des tensions sont apparues ces derniers jours entre Russes et Turcs dans le Nord de la Syrie, notamment au sujet des Kurdes, les flottes des deux pays jouent de la canonnière dans la mer Noire. La marine turque a commencé lundi 27 mars l'exercice naval annuel Deniz Yildizi qui doit durer jusqu'au 7 avril 2017, avec l'objectif, dixit le commandement turc, de "marquer fortement la présence turque" dans les eaux du bassin pontique.

La flotte turque a déployé une trentaine de navires pour cet édition 2017 : 10 frégates, 3 corvettes, 8 patrouilleurs / navires lance-missiles, 4 sous-marins, 2 chasseurs de mines et un bâtiment amphibie. Selon l'Etat-major turc, un missile Harpoon Block II sera pour la première fois tiré depuis un des bâtiments vers une cible à terre. De même, un missile Sub Harpoon et un torpille Mk-24 devraient être tirés par un des submersibles.

Ces manoeuvres sont suivies de près par la Russie. En guise de "réponse", la flotte de la mer Noire a engagé des exercices cette semaine qui ont impliqué des tirs de missiles contre des cibles aériennes et en surface. En outre, le 29 mars, c'est tous le District militaire Sud, plus les bases situées en Ossétie du Sud, en Abkhazie et en Arménie, qui ont été mobilisés pour une vérification des capacités de combat. Hasard du calendrier ou "coïncidence", la nouvelle frégate Amiral Grigorovitch (Projet 11356M) a quitté les eaux du Levant où elle n'aura croisé qu'à peine 1 mois pour regagner la mer Noire qu'elle a atteint hier. Il s'agit de la seconde mission Méditerranéenne de cette unité fraîchement livrée à la flotte de la mer Noire. Tout comme en novembre dernier, son séjour méditerranéen aura donc duré environ 1 mois, contre 3 mois en moyenne pour les autres unités de ce rang ou de rang supérieur. Au passage, son départ du détachement naval russe en Méditerranée met en évidence un manque capacitaire qui n'est pas comblé...

Les manoeuvres turques prévoient tout de même, outre ce déploiement de force, des visites dans les ports de Varna, Constanta, Odessa, Novorossiïsk et Batoumi, entre les 3 et 4 avril prochains. Tous les Etats riverains de la mer Noire auront donc droit à une escale de bâtiments turcs.

Ces démonstrations appellent quelques brèves réflexions :

- Pour la Turquie, il s'agit de démontrer, après le coup d'Etat avorté de l'été dernier et les purges qui s'en sont suivies et qui ont lourdement affecté ses forces armées, que la flotte reste un outil crédible.

- Ankara tient aussi à démontrer qu'il faut toujours compter avec la Turquie dans l'espace maritime mer Noire, qui est traditionnellement un terrain pour la lutte d'influence entre Russes et Turcs. Il est bon de rappeler ici les mots du Président Erdogan qui, en pleine crise avec Moscou l'année dernière, décrivait en mai 2016 le bassin pontique comme une région en passe de "redevenir un lac russe". Il s'agit donc là d'un message pour Moscou.

- Face aux velléités de l'OTAN d'augmenter son empreinte dans la zone mer Noire, la démonstration de force turque tend à démontrer qu'Ankara reste le gardien des Détroits et le seul maître à bord du "navire OTAN" dans l'espace maritime pontique. L'attitude ambivalente de la Turquie vis-à-vis de l'Alliance trouve une de ses plus belles expressions dans le domaine naval et en mer Noire. Les Turcs tiennent à ce que les termes de la Convention de Montreux (1936) soient scrupuleusement respectés par tous...y compris par les flottes otaniennes.

- Enfin, en dépit de divergences sur l'annexion de la Crimée, sur les Tatars de Crimée et de profondes différences sur la Syrie, la marine turque - membre de l'OTAN - visitera bien un port russe. Là, le message est plutôt adressé à la communauté Euro-Atlantique.

 

MàJ 05/04/2017 : des bâtiments russes et turcs ont mené des exercices conjoints "PASSEX" en mer Noire. Pour la partie russe, c'est la frégate Amiral Grigorovitch et une vedette de type Raptor qui ont été impliquées conjointement avec la frégate turque Barbaros et la corvette turque Buyukada. Ces exercices ont porté sur des opérations de sauvetage, d'arraisonnement de bâtiments et de lutte contre des attaques menées par des petites embarcations très rapides.

MàJ 03/04/2017 : la frégate Barbaros et la corvette Buyukada réalisent une escale à Novorossiïsk qu'elles quitteront le 05/04. Le commandant en chef de la marine turque a profité de cette visite pour monter à bord de la frégate Amiral Grigorovitch.

 

Sources : Flotprom, VPK-news, Vzgliad, turkishnavy.net...

Vidéo officielle des exercices Deniz Yildizi 2017.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article