Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Flotte du Pacifique : la lumière au bout du tunnel ?

18 Juillet 2019 , Rédigé par Igor Delanoë Publié dans #Flotte du Pacifique

Flotte du Pacifique : la lumière au bout du tunnel ?

Alors que la flotte de la mer Noire, la flottille de la Caspienne et, dans une moindre mesure, celle du Nord, bénéficiaient de toutes les attentions du volet naval du programme d'armement 2011-2020, celle du Pacifique faisait office de "flotte oubliée". L'entrée en vigueur du nouveau plan d'armement 2018-2027 semble déjà corriger le tir. C'est en tout cas ce qu'il ressort de l'analyse du plan de charge des chantiers navals russes à ce stade d'avancement du nouveau programme d'armement.

L'analyse du rythme des constructions navales pour le compte de la marine met en lumière un tempo accru dans le rythme des mises sur cale, des mises à l'eau et très probablement des admissions au service actif, pour les 6 premiers mois de 2019. En réalité, on peut déjà à ce stade affirmer que 2019 sera un très bon cru pour la flotte russe. Pour mémoire, 2018 a fait office d'année noire pour les mises sur cale tandis que les admissions au service actif se maintenaient à un niveau honorable.

Bilan 2019 (S1) de l'état d'avancement des constructions navales*

Projet Nom Chantier naval Mise sur cale Mise à l'eau ASA Commentaire
Grands navires amphibies
11711.1** Vladimir Andreev Yantar (Kaliningrad) 23.04.2019   2023 Flotte du Pacifique
11711.1** Vassili Trouchin Yantar (Kaliningrad) 23.04.2019   2024 Flotte du Pacifique
Frégates
22350 Amiral Nicolas Amelko

Nord

(St Pétersbourg)

23.04.2019   2024 Flotte du Pacifique
22350 Amiral Vassili Tchitchagov

Nord

(St Pétersbourg)

23.04.2019   2025 Flotte du Pacifique
Corvettes
20380 Retiviy

Nord

(St Pétersbourg)

20.02.2015 2019 ?   Flotte du Pacifique
20385 Gremyaschiy

Nord

(St Pétersbourg)

01.02.2012 30.06.2017 2019 ? Flotte du Pacifique
20380 Aldar Tsidenjapov Amour (Komsomolsk s/Amour) 22.07.2015 2019 ?   Flotte du Pacifique
Petits navires lance-missiles
21631 Inguchetia Gorki (Zelenodolsk) 29.08.2014 11.06.2019 2019 ? Flotte de la mer Noire
22800 Sovetsk

Pella

(St Pétersbourg)

24.12.2015 24.11.2017 2019 ? Flotte de la Baltique
Patrouilleur
22160 Dmitri Rogatchev Gorki (Zelenodolsk) 25.07.2014 2017 11.06.2019

Flotte de la mer Noire

En service

Dragueurs de mines
12700 Ivan Antonov Srednie Nevski (Pontonny) 25.01.2017 25.04.2018 26.01.2019

Flotte de la mer Noire

En service

12700 Vladimir Emelianov Sredni Nevsky (Pontonny) 20.04.2017 30.05.2019 2019/2020 Flotte de la mer Noire
Sous-marins classiques d'attaque (SSK)
0636.3 B-274 Petropavlovsk-Kamtchatsky

Amirauté

(St Pétersbourg)

28.07.2017 28.03.2019 25.11.2019 ? Flotte du Pacifique
0636.3 B-603 Volkhov

Amirauté

(St Pétersbourg)

28.07.2017 2019 25.11.2019 ?

Flotte du Pacifique

Peu probable que la date soit tenue

Sous-marins nucléaires lanceurs d'engins
955A K-? Kniaz Vladimir Sevmash (Severodinsk) 30.07.2012 17.11.2017 2019 ? Flotte du Pacifique

*principales unités de surface combattantes et sous-marins

** Ces deux nouvelles unités sont encore à ce jour présentées comme relevant du Projet 11711, alors qu'elles présentent en réalité des différences significatives par rapport aux 2 grands navires amphibies de classe Ivan Gren. Nous avons donc adopté le code Projet 11711.1

Source : base de données RusNavy Intelligence

A la lecture de ce tableau, il ressort que :

- les 4 mises sur cale intervenues depuis le début de l'année - 2 grands navires amphibies du Projet 11711.1** et 2 frégates du Projet 22350 - concernent toutes des unités destinées à la flotte du Pacifique. Ces navires figurent parmi les plus imposants mis en chantiers ces dernières années en Russie. A noter que les 2 frégates verront leur capacité d'emport en missiles Kalibr augmentée par rapport à celle de leurs sisterships : elle sera portée à 24 missiles contre 16 précédemment. 

- sur les 3 mises à l'eau intervenues depuis le début de l'année, 1 concerne un bâtiment qui a vocation à être versé à la flotte du Pacifique : le SSK B-274 (Projet 0636.3). Toutefois, d'ici la fin de l'année, le nombre d'unités mises à l'eau pourrait être de 6, dont 4 qui seraient destinées à la flotte du Pacifique. Au premier SSK viendraient ainsi s'ajouter le second SSK - le B-603 Volkhov (Projet 0636.3) - et les corvettes du Projet 20380 Retiviy et Aldar Tsidenjapov. Le ratio resterait donc dans les 2 cas de figure de 1/3 pour cette formation, ce qui est positif au regard du ratio constaté au cours des 10 dernières années. Ce dernier avantageait largement la flotte de la mer Noire.

- les 2 admissions au service actif intervenues depuis janvier concernant des unités versées à la flotte de la mer Noire (le patrouilleur Dmitri Rogatchev du Projet 22160 et le dragueur de mines Ivan Antonov, du Projet 12700). Ceci confirme les tendances observées précédemment. En revanche, selon nos projections, il se pourrait que d'ici fin 2019, 6 bâtiments soient en tout livrés à la marine russe (au maximum, 9), dont 3 rejoindraient la flotte du Pacifique : le SNLE Kniaz Vladimir (qui a entamé ses essais en mer fin 2018), 1 SSK (le B-274 - potentiellement, le B-603 pourrait aussi être versé avant fin 2019, mais il faudrait pour cela que sa mise à l'eau intervienne au plus tard fin juillet/août et que les essais en mer se passent bien par la suite) et la corvette Gremyaschiy. Le ratio pourrait s'élever, selon la configuration, à 1/2 pour la flotte du Pacifique, ce qui, là aussi, reste un excellent rapport.

 

Au-delà des retards et des imprévus qui peuvent survenir, il n'en demeure pas moins que, même versées à la flotte du Pacifique, ces unités doivent encore passer par le cycle de qualification opérationnelle. En outre, dans le cas du SNLE, il faut que celui-ci reçoive sa dotation en missile Boulava. Tout ceci peut donc encore demander du temps, avant que les bâtiments concernés ne soient pleinement déclarés opérationnels. Néanmoins, à ce stade, la tendance de fond s'améliore pour la flotte du Pacifique. Il sera intéressant de dresser un bilan début 2020 : apparaîtront alors les contours de la nouvelle physionomie de cette formation qui s'achemine, elle aussi, vers une transition en profondeur.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article