Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aéronavale : la Russie souhaite envoyer ses pilotes s'entrainer en Ukraine.

20 Octobre 2011 , Rédigé par Khan Publié dans #Aéronavale

Moscou a confirmé hier sa volonté d'utiliser le simulateur situé en Crimée (Ukraine) pour l'entrainement aux manoeuvres d'appontage et de décollage des pilotes embarqués sur le porte-avions Amiral Kouznetsov.


Le Ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, a déclaré hier que la Russie était prête à louer et à moderniser le simulateur situé sur la péninsule de Crimée (Ukraine) qui est dédié à l'entrainement des pilotes de l'aéronavale. Le simulateur, appelé Nitka (acronyme russe de complexe terrestre pour l'entrainement de l'aviation), est actuellement le seul sur lequel les pilotes embarqués à bord du porte-avions russe Amiral Kouznetsov puissent s'entrainer, or il se trouve en Ukraine.

Après avoir eu un entretien avec son homologue ukrainien, Mikhaïl Yezhel, le Ministre de la défense russe a déclaré : "Nous discutons de l'utilisation du Nitka. La Russie a de nouveau proposé de le louer". Anatoli Serdioukov a ajouté que Moscou souhaitait moderniser le simulateur et l'exploiter conjointement avec les Ukrainiens. Selon les estimations données par la partie russe, la location du Nitka coûterait annuellement $700.000 à la Russie

Su-33-Nitka.jpg

Un Su-33 s'entrainant au décollage sur les installations du Nitka. Photo : airwar.ru.

Selon les accords russo-ukrainiens de 1997, l'armée russe utilise ponctuellement ces installations pour l'entrainement de ses pilotes aux manoeuvres de décollage et d'appontage. .

Construit par l'URSS en Crimée, sur la base aérienne de Saki (au Sud d'Eupatoria), ce simulateur servait pour l'entrainement des pilotes embarqués à bord des porte-avions soviétiques. Les conditions climatiques idéales dans cette région permettaient ainsi aux pilotes de s'entrainer dans de bonnes conditions aux manoeuvres délicates d'appontage et de décollage. Après la chute de l'URSS, le Nitka, simulateur unique en Union soviétique, s'est retrouvé sous juridiction ukrainienne. Les tensions politiques entre Moscou et Kiev ont par la suite compliqué les possibilités d'entrainement des pilotes russes qui ont vu leurs exercices plusieurs fois annulés.

Il a donc été question en 2009 de construire de nouvelles installations pour un montant de 2.7 millions d'euros en Russie, dans la région de Krasnodar (Sud de la Russie). Le projet, approuvé par le Président Dmitri Medvedev, devait entrer dans la phase de construction en 2010. Toutefois, depuis cette date, plus aucune information n'a été délivrée à ce sujet, et il semblerait donc que le projet soit suspendu, voire abandonné.

 

Alors que la Marine ukrainienne ne dispose d'aucun porte-avions, la Marine russe dispose de l'Amiral Kouznetsov, rattaché à la Flotte du Nord, et prévoit de construire 3 porte-avions nucléaires dans les prochaines années. Il lui est donc plus que jamais nécessaire d'assurer la formation de ses pilotes. Le Nitka permet aux pilotes de retrouver à terre nombre d'éléments de l'environnement du porte-avions : une rampe de lancement, un trampoline, une catapulte...

 

Sources : Barents Observer ; RIA Novosti.

 

Pour aller plus loin :

Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov se prépare à croiser dans les eaux chaudes.

L'Ukraine pourrait louer un polygone à la Russie.

L'aviation navale va recevoir 12 Su-30SM.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article