Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des bâtiments de guerre russes arrivent en Méditerranée.

24 Juillet 2012 , Rédigé par Khan Publié dans #Actualité

La flottille russe qui a quitté Severomorsk le 10 juillet dernier a franchi aujourd'hui le détroit de Gibraltar pour rentrer en Méditerranée où elle doit se joindre à des navires de la Flotte de la mer Noire.

 

Le groupe de bâtiments de la Flotte du Nord qui a quitté Severomorsk (Brève du 10 juillet dernier) a entre temps été rejoint par un détachement de navires de la Flotte de la Baltique. La flottille, qui a franchi ce jour le détroit de Gibraltar, est donc composée des unités suivantes :

 

  • Flotte du Nord :

Grand navire de lutte ASM Amiral Chabanenko ; les grands navires de débarquement Kondopoga, Alexandre Otrakovski et Saint-Georges le Victorieux.

  • Flotte de la Baltique :

Les frégates Neustrachimy et Yaroslav Mudry, le remorqueur SB-921, le pétrolier ravitailleur Lena.

 

Cette flottille doit se joindre à un détachement de la Flotte de la mer Noire composé de la frégate Smetlivy, des grands navires de débarquement César Kunikov et Nikolaï Filtchenkov, ainsi que de deux navires de soutien qui croisent actuellement dans le bassin oriental de la Méditerranée. La flottille sera enfin rejointe par le grand navire de lutte ASM Vice-amiral Koulakov (Flotte du Nord) qui participait jusque là à l'opération de lutte contre la piraterie dans le golfe d'Aden. La Russie dispose donc aujourd'hui en Méditerranée d'une groupe naval composé d'unités issues de trois de ses flottes : celle du Nord, de la Baltique et de la mer Noire.

 

Les navires russes doivent se livrer à des exercices navals en mer Méditerranée et en mer Noire afin d'améliorer notamment leurs capacités à agir sous un commandement unique. Par ailleurs, il est prévu que des navires russes fassent une halte dans le port syrien de Tartous où la Russie dispose d'un point d'appui naval. Le 10 juillet dernier, une source au sein de la Marine avait indiqué que cette visite était prévue de longue date et n'avait aucun lien avec les événements qui se déroulent actuellement en Syrie.

Toutefois, d'après le directeur adjoint de l'agence fédérale russe en charge de la coopération militaro-technique, la flottille méditerranéenne russe doit également assurer la libre circulation des navires de frêt russes se dirigeant vers la Syrie, et éviter ainsi que ne se reproduise l'épisode du navire Alaed.

Alaed.jpg

L'Alaed à quai à Saint-Pétersbourg. Source : RIA Novosti.

 

Le navire Alaed, appartenant à la société russe Femco, avait en effet quitté le port de Baltiisk au mois de juin dernier avec à son bord des hélicoptères de combat Mi-25 et des systèmes de défense antiaérien. Un certain nombre de pays occidentaux soupçonnaient le navire de se rendre en Syrie, ce qu'avait alors démenti Femco. L'Alaed avait donc été contraint de se dérouter vers Mourmansk, son assureur britannique, Standard Club, ayant décidé d'annuler le contrat d'assurance. Une fois placé sous pavillon russe, le bâtiment a quitté Moumansk et mis le cap sur Saint-Pétersbourg où il est arrivé vendredi 20 juillet dernier. Selon les autorités portuaires pétersbourgeoises, l'Alaed a chargé aujourd'hui à son bord une nouvelle cargaison dont la nature reste cependant inconnue.

 

Source : RIA Novosti ; Navy.ru ; Defensenews.com.

 

Pour aller plus loin :

Des bâtiments de la flotte de la mer Noire vont se rendre en Syrie.

Un navire russe est arrivé à Tartous avec une "cargaison dangeureuse".

Le système de défense Bastion est opérationnel en Syrie.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article