Un détachement de navires de la Flotte russe de la mer Noire se prépare à quitter Sébastopol pour se rendre en Syrie.

Smetlivyy2007Sevastopol.jpg

Le Smetlivy à quai à Sébastopol. Le navire est rentré d'une mission au large de la Syrie il y a deux semaines. Fera t'il partie de la prochaine expédition ?

Selon une source au sein de l'Etat-major général russe, des navires de la flotte de la mer Noire devraient bientôt quitter Sébastopol (Crimée), port d'attache de la flotte, pour se rendre en Syrie :

 

"Dans la mesure où la Méditerranée relève de la zone de compétence de la flotte de la mer Noire, il est normal que des navires de guerre s'y rendent pour assurer, si nécéssaire, la sécurité du point d'appui logistique de Tartous que la Russie loue à la Syrie" a déclaré la source à l'agence de presse russe Itar-TASS avant de poursuivre en indiquant que "C'est pourquoi plusieurs navires de guerre de la flotte de la mer Noire se préparent à effectuer une sortie en mer, y compris des grands navires de débarquement avec des unités de fusiliers marins à leur bord".

 

La source a par ailleurs catégoriquement démenti les affirmations de certains médias américains selon lesquels un bâtiment de la flotte de la mer Noire se trouverait déjà à Tartous : "Tous nos bâtiments se trouvent à leur base de Sébastopol. A l'exception du grand navire de débarquement César Kunikov, mais il ne fait pas route de la mer Noire vers la Méditerranée, mais de la Méditerranée vers la mer Noire, après une halte dans le port italien de Messine ; il devrait arriver samedi à Sébastopol". La source a poursuivi avec une note d'ironie : "Ou le renseignement américain travaille mal, ou il connaît mal sa géographie".

La chaîne américaine NBC, citant des responsables américains, avaient affirmé plus tôt que la Russie avait déjà dépêché à Tartous un navire de guerre, et qu'elle avait également déployé à Tartous un détachement de soldats afin d'y protéger ses installations. Aucun commentaire n'a été fait à la Maison Blanche suite à le diffusion de ce reportage.

 

Source : Itar-TASS.

 

Commentaire :

Il y a moins d'un mois, la frégate Smetlivy, le navire de renseignement Kildin, le tanker Iman et le navire de soutien logistique PM-38 se trouvaient au large de la Syrie. Depuis, la frégate Smetlivy est rentrée à Sébastopol (franchissement du Bosphore le 30 mai dernier). Qu'en est-il du Kildin ?

 

Pour aller plus loin :

Le groupe aéronaval russe fait escale en Syrie.

Le système de défense Bastion est opérationnel en Syrie.

La présence navale russe en Syrie.

Tag(s) : #Actualité
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog