Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Futur destroyer russe : plusieurs pistes, un projet.

4 Mars 2013 , Rédigé par Khan Publié dans #Surface

La conception du futur destroyer russe, dont la construction devrait débuter en 2016, a emprunté plusieurs chemins au cours des dernières années. Voici les quelques évolutions remarquées et remarquables constatées au cours de la dernière décennie.

 

Dans le cadre de la modernisation de ses forces armées et de la mise en oeuvre du volet naval du programme d'armement 2011-2020 (ou State Armament Program 2011-2020), le Ministère russe de la Défense souhaite que la construction d'un nouveau destroyer multirôle capable de remplir des missions hauturières débute courant 2016.

Récemment, le bureau d'étude Severnoe (Saint-Pétersbourg) a présenté au Ministère russe de la Défense un projet de destroyer de 12 000 t, semblant ainsi écarter l'hypothèse d'une conversion pour les commandes nationales du Projet 21956 (déplacement de 9 000 t) proposé à l'export. D'ici 2015, Severnoe doit peaufiner la documentation technique de son projet afin de permettre une mise sur cale du bâtiment "leader" en 2016.

 

Projet 21956.2

Projet 21956.3

Le Projet 21956 (Bureau d'étude Severnoe). Ce bâtiment ne devrait être proposé qu'à l'export.

 

La construction d'un destroyer de nouvelle génération, apte à remplir un large panel de missions hauturières, a été mise sur la table dès l'été 2009 par l'amiral Vissotski, alors commandant en chef des forces navales russes. Le commandant chef avait alors souhaité que commence dès 2012 la construction de la première unité, l'objectif étant de remplacer les destroyers soviétiques du Projet 956.

 

Projet_956EM_schema.jpg

Projet 956 Sarych, classe Sovremeny

 

Au cours des années 1990, un certain nombre de projets de destroyers voient le jour. Ces projets bénéficient d'une forme d'inertie léguée par l'ex période soviétique dans la conception des navires, et bien qu'ils ne voient pas le jour, ils permettent d'entrevoir ce qu'aurait pu être la flotte hauturière soviétique. Les sérieuses difficultés rencontrées par la Russie dans les années 1990 empêchent la construction potentielles des destroyers du Projet 11000, du Projet 1156, et de la variante du grand navire de lutte ASM du Projet 1199 (destroyer du Projet 119990?).

 

Projet-11000.jpg

Destroyer du Projet 11000. La conception de ce destroyer voit le jour au début des années 1990 (1993?)

 

Projet-1156.jpg

Un destroyer du Projet 1156. Tout comme le Projet 11000, la mise sur cale de ces navires n'a jamais eu lieu.

 

Projet-11990.jpg

Les grands navires de lutte ASM du Projet 1199 (successeur de ceux du Projet 1155 qui ont eux été construits) ont connu une variante : les destroyers du Projet 11990 (?). Ces projets n'ont jamais été réalisés.

 

Au mois de mars 2009, la visite de Vladimir Poutine, alors Premier ministre, à l'institut Krilov (Saint-Pétersbourg), donne lieu à une première série d'hypothèses sur le design du futur destroyer russe. Un certain nombre de clichés, diffusés suite à cette visite, laissent entrevoir un bâtiment aux lignes "futuristes", abusivement baptisé "Projet 2145" en raison du numéro inscrit sur le pont d'envol des hélicoptères. Le travail de conception de ce bâtiment aurait débuté au début des années 2000, et un avant-projet aurait été présenté en janvier 2009, soit quelques semaines avant la visite du Premier ministre Poutine. Il était alors question d'équiper ces futurs bâtiments du système de défense anti aérienne "Redut" couplé au système de contrôle de mise à feu "Polyment" (qui équippent notamment les frégates du Projet 22350 en cours de construction).

 

Projet-2145c.jpg

 

La maquette du "Projet 2145" présentée à Vladimir Poutine lors de sa visite à l'Institut Krilov (6 mars 2009)

 

Projet-2145b.jpg

Le "Projet 2145"

 

Projet-2145d.jpg

 

Le "Projet 2145", source : Institut Krilov.

 

Projet-2145.jpg

Projet 2145a

 

 

Etant donné les derniers développements, cette piste semble avoir été écartée depuis, pour s'acheminer vers des lignes plus classiques, mais surtout vers un bâtiment certainement plus polyvalent que celui présenté à Vladimir Poutine en 2009 (cf. VLS non uniformisés sur le "Projet 2145").

Plus remarquables, des projets plus osés de design de destroyers ont vu le jour : ils resteront au stade de "vues d'artiste", mais témoignent néanmoins d'une forme d'ébullition dans le design des bâtiments de nouvelles générations en Russie, et s'inspirent certainement des lignes des nouveaux LCS américains. Ces nouvelles lignes tranchent nettement avec celles, plus soviétiques, des Projet 956, 21956, et même celles de la maquette du "Projet 2145" vue à l'Institut Krilov, qui rappellent malgré tout celles des croiseurs nucléaires lance-missiles du Projet 1144.

 

Projet-X.jpg

Projet-X1.jpg

Des Projets de destroyers de nouvelle génération aux lignes futuristes...

 

LCS-Independence.jpg

...quelques peu empruntées au LCS américains (modulo l'étrave inversée notamment)

 

Projet-X2.jpg

 

Projet-X3.jpg

Projet-X4.jpg

Un autre projet de destroyer "futuriste".

 

Du Projet 956 et ses "rejetons", jusqu'aux vues d'artistes ci-dessus, il est certain que le projet que présentera Severnoe dans plusieurs mois reste très attendu : le navire doit constituer, avec le futur porte-avions, l'articulation de la force océanique russe de nouvelle génération, censée être opérationnelle à l'horizon 2030.

 

Sources: airdefense.net ; militaryphotos.net ; site de Severnoe ; site Institut Krilov ; Militaryrussia.ru ; tsushima.su

 

Pour aller plus loin :

Futur destroyer russe : mise en chantier possible en 2016

La Marine russe approuve le projet de futur destroyer

Le commandant en chef de la Marine russe évoque le futur porte-avions

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

AD 04/03/2013 21:10

Je crois que les dernières "vues d'artistes" correspondent à des projets de corvettes ou de frégates légères comme les LCS, ou UXV Combatant pour l'avant dernier.
Un destroyer, surtout e 12 000t, est beaucoup plus imposant. Mais il me semble que la Marine envisagerait deux projets. Un de 12 000t à propulsion nucléaire et un de tonnage plus modéré à CGG ou
CDG, non? Avez-vous plus d'informations?
Merci d'avance.
Bien cordialement.

Khan 05/03/2013 01:35



Probablement, cependant la présence de nombreux VLS à l'avant de la dernière "vue d'artiste" laisse penser qu'il pourrait plutôt s'agir d'une frégate lance-missiles ou d'un destroyer léger. En
tout cas cette vue laisse apparaître un armement conséquent.


Concernant les deux projets, les dernières informations dont je dispose laissent en effet penser qu'il existait encore fin 2011 le projet de créer 2 types de destroyers hauturiers : un de 9 000
tonnes à propulsion classique (qui pourrait être le Projet 21956), et une variante plus conséquente (12 000 t à 14 000 t selon les sources) à propulsion nucléaire. Etant donné le déplacement
annoncé récemment dans la presse, le destroyer évoqué pourrait donc être à propulsion nucléaire.


Les dernières esquisses (dont je n'ai pu authentifier les sources) laissent entrevoir un bâtiment d'un peu plus de 200 m de long, à peine plus large que le Projet 21956 (21m pour 19m):





Bien cordialement