Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La flotte de la Baltique et le défi des sous-marins de type 212/214

26 Février 2013 , Rédigé par Khan Publié dans #Flotte de la Baltique

La flotte russe de la Baltique éprouverait des difficultés à localiser les sous-marins disposant d'une propulsion à hydrogène.

 

La marine russe a commandé une étude pour la construction d'un bâtiment spécialisé dans la traque des sous-marins disposant d'une faible signature acoustique. La flotte de la Baltique éprouverait en effet des difficultés à localiser les submersibles dotés d'une propulsion à hydrogène, comme ceux allemands de type 212/214. Selon le commandant en chef de la Marine russe, l'amiral Viktor Tchirkov, le bâtiment devrait être mis en service en 2017.

 

Selon  Izvestia, le bâtiment pourrait être construit à partir de la coque de la frégate Touman (Projet 11540), mise sur cale en 1993 au chantier naval Yantar (Kaliningrad) et jamais achevée. Toutefois, ni la constitution du cahier des charges, ni le financement du projet n'ont été pour le moment budgetés. La marine a seulement déclaré qu'elle souhaitait doter le futur "chasseur" des meilleurs technologies de détections et des meilleurs armements ASM. A ce jour, l'Institut Krilov (Saint-Pétersbourg) a toutefois reçu un ordre du Ministère de la Défense pour travailler sur le développement de la coque et des système embarqués. Les premiers documents doivent être présentés au ministère à la fin de l'année 2013 pour approbation.


Neustrashimy-DN-SD-05-02976.jpeg

La frégate Neustraschimy (Projet 11540)

 

L'Allemagne, avec sa solide expérience dans les constructions des sous-marins d'attaque à propulsion classique, représente aujourd'hui un défi stratégique en mer Baltique avec la construction des submersibles de type 212/214 et leur propulsion AIP. Selon Izvestia, la flottille allemande stationnée à Kiel dispose aujourd'hui de 5 corvettes modernes, 5 submersibles de type 212 et 10 petits navires lance-missiles. Enfin, 15 frégates sont basées à Wilhemshaven.

 

L'amiral Viktor Tchirkov a par ailleurs précisé que le futur bâtiment doit pouvoir aussi bien mener des missions de lutte ASM que mettre en oeuvre des missions d'appui pour des task force déployées sur les côtes. En outre, son sonar doit être capable de traquer les submersibles malgré les sauts de température présentées par les différentes couches d'eau.

 

Lorsque le Ministère russe de la Défense aura approuvé le projet, un appel d'offre sera lancé pour la fourniture des équipements. Probablement début 2014.

 

Source : Izvestia

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

René59 26/02/2013 21:07

Superbe article Khan ,très intéressant "Merci"René59