Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Marine russe recevra un nouveau porte-avions d'ici 2023.

30 Juin 2011 , Rédigé par Khan Publié dans #Actualité

Le PDG du consortium des constructions navales russes OSK, Roman Trotsenko, a annoncé que son groupe prévoit de commencer la phase d'études de conception pour la construction d'un nouveau porte-avions russe en 2016.

 

Cette annonce a été faite dans le cadre du Salon IMDS qui se déroule actuellement à Saint-Pétersbourg. Selon Roman Trotsenko, le financement des travaux  de conception du projet seront intégrés dans dans le budget de défense 2016 de l'Etat russe. La conception du navire prendra 2 ans, et sa construction devrait débuter en 2018 et durer, selon le PDG d'OSK, environ 5 ans. Le nouveau porte-avion devrait entrer en service au sein des forces navales russes en 2023.

 

Le nouveau bâtiment devrait afficher un déplacement d'environ 80,000 tonnes et bénéficier d'une propulsion nucléaire. Il s'agira du premier navire important conçu et construit en Russie.

 

Des informations faisant état de la volonté de la Russie de se doter de 4 porte-avions sont déjà parues au mois de décembre 2010 sur le site d'information russe SMI, sans que toutefois elles aient fait l'objet de commentaires de la part du Ministère russe de la Défense ou de représentants du complexe militaro-industriel. Le vice-premier Ministre russe Sergueï Ivanov a indiqué que le programme d'armement 2011-2020 ne comprenait pas de financements liés à la conception et à la construction de porte-avions. Cette dernière information a été par la suite réfutée par le Minsitre russe de la Défense Anatoli Serdioukov.

 

Source : Flotprom.

 

Quelques brefs commentaires :

  • L'unique porte-avions russe aujourd'hui en service au sein des VMF est l'Amiral Kouznestov (Photo, Projet 1143-5) mis sur cale en 1982 et entré en service en 1990. Ce navire, à propulsion classique, aura atteint 30 ans de service en 2020. Il est donc effectivement grandement temps pour les Russes d'amorcer la phase d'étude en vue de le remplacer.admiral_kuznetsov.jpg
  • Roman Trotsenko a indiqué que le futur porte-avions serait conçu et construit en Russie. Pour rappel, tous les porte-avions soviétiques, dont le Kouznetsov, ont été construits en Ukraine, aux chantiers navals de la mer Noire de Nikolaïev. Il n'existe à ce jour aucune infrastructure (cale sèche) susceptible d'accueillir un tel chantier en Russie. Il faudra donc budgéter la construction d'une cale sèche (et d'une nef ) à la hauteur des ambitions du projet : un navire d'un déplacement de 80,000 tonnes. L'indépendance a un prix devant lequel l'URSS avait à l'époque reculé (voir ci-dessous).
  • A titre de comparaison, l'Amiral Kouznetsov possède un déplacement de 59,000 t. à pleine charge. Quelques échelles de comparaison avec des porte-avions existants : Charles de Gaulle  déplace 42,000 t. à pleine charge, les porte-avions américains de la classe Nimitz (Carl Vinson etc.), 88,000 t. à pleine charge. Le futur bâtiment russe entend donc jouer dans la cour des "géants" américains.
  • L'URSS avait envisagé en son temps de construire des porte-avions à propulsion nucléaire avec des caractéristiques similaires à celles évoquées ci-dessus. Il s'agissait du "Projet 1160 Orel". Conçu au début des années 1970, il s'agissait d'un porte-avions possédant un déplacement de 85,000 t. à pleine charge et embarquant 60 à 70 appareils. Ce projet impliquait de construire une nouvelle cale sèche à Léningrad. Devant le coût extraordinaire de ces travaux, l'URSS a abandonné ce projet et s'est rabattue sur la construction du Projet 1143-7 Oulianovsk (mis sur cale en 1988 et jamais terminé).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article