Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Marine russe renoue avec des ambitions océaniques.

1 Juillet 2011 , Rédigé par Khan Publié dans #Actualité

L'Amiral Vissotski, commandant en chef des forces navales russes, a indiqué à l'occasion du Salon IMDS (Saint-Pétersbourg) que les technologies acquises avec les "Mistral" aideront la Russie à construire une nouvelle flotte de haute mer.

01-05

Après l'annonce faites hier par Roman Trostenko, le responsable d'OSK (consortium russe des constructions navales), de livrer un nouveau porte-avions à la marine russe en 2023, c'est au tour de l'Amiral Vissotski de faire des déclarations laissant entendre que les forces navales russes entendent renouer avec les océans.

"L'achat des technologies pour la construction du "Mistral" aidera la Russie à construire des navires de fort tonnage. La construction de tels navires est importante, comme celle de futurs destroyers océaniques, puis celle de porte-avions" a déclaré l'Amiral.

 

Le commandant en chef de la Marine russe a par ailleurs annoncé le 30 juin que la Russie entendait se doter de nouveaux destroyers océaniques dès 2016.

"De nouveaux navires destinés à opérer sur les océans seront construits en 2016 pour les forces navales du pays" a t'il ainsi déclaré, toujours dans le cadre du Salon IMDS, avant de poursuivre en indiquant que 90% de ces futurs navires seront à propulsion nucléaire.

 

Source : RIA Novosti, VPK News.

 

Quelques commentaires :

 

Comme pour le porte-avions, la question essentielle, outre celle des financements, est celle des infrastructures. Des destroyers, des porte-avions...sans oublier les commandes étrangères, vitales pour l'industrie navale russe : les chantiers navals russes risquent de ne pouvoir livrer en temps voulus toutes les commandes. Il apparait donc plus que nécessaire pour Moscou de construire de nouvelles infrastructures pour répondre aux attentes de ces ambitions océaniques russes.

La Russie a possédé une flotte de haute mer, avec l'ensemble de la chaîne logistique nécessaire, à la fin des années 1970 et au cours des années 1980. L'URSS était parvenue, en quelques années, à posséder la seconde flotte mondiale de guerre par le nombre de bâtiments alignés (plus de 1 700 en 1985, chiffres fournis par Flotte de combat, 1986, par exemple). Toutefois, ces investissements démesurés ont contribué d'une certaine manière à la chute de l'Union soviétique qui avait de plus en plus de mal à supporter ces dépenses.

Depuis, la Marine russe est en grande partie revenue à sa mission première : protéger les côtes, et appuyer les opérations terrestres (Géorgie, 2008), tout en se livrant à des manoeuvres et des sorties ponctuelles, quoique plus fréquentes depuis ces dernières années, en haute mer.

 

Pour aller plus loin:

La Marine russe recevra un nouveau porte-avions d'ici 2023.

Les chantiers navals russes livreront 17 navires en 2011.

Le Salon IMDS ouvre ses portes aujourd'hui.

A lire : l'interview de Roman Trotsenko (en russe) accordée à  VPK News et qui reflète bien cette volonté de repartir à la conquête de la haute mer et d'y assurer une présence permanente : link

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article