Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie va moderniser ses grands navires de lutte ASM

19 Mars 2013 , Rédigé par Khan Publié dans #Surface

La Russie va moderniser ses grands navires de lutte ASM de type Udaloy (Projet 1155, classe Fregat) qu'elle mobilise notamment pour les missions de lutte anti-piraterie au large de la Corne africaine depuis 2008.

chabanenko

L'Amiral Chabanenko, unique unité du Projet 1155.1

 

Les grands navires de lutte ASM du Projet 1155 et 1155.1 (classe Fregat et Fregat M) vont faire l'objet d'une modernisation au cours des prochaines années qui devrait augmenter leurs capacités de combat. Selon  Izvestia, l'Etat-major de la marine russe souhaite que soient installés sur les navires des canons A-192, des complexes de tir pour missiles Kalibr, des capacités de défense anti-aériennes accrues et des systèmes anti-missiles S-400. Une telle modernisation fera vituellement passer ces navires de la catégorie des grands navires de lutte ASM à celle destroyers dans la mesure où ils pourront désormais faire face à des menaces non seulement sous-marines, mais aériennes, terrestres et à des cibles en surface.

 

Selon la source au sein de l'Etat-major de la marine citée par Izvestia, la modernisation de chaque unité coûterait 2 milliards de roubles (environ €50 millions). A titre de comparaison, la construction du nouveau destroyer russe à partir de 2016 est à ce jour estimée à 30 milliards de rouble (€750 millions).

 

Les grands navires de lutte ASM du Projet 1155 ont été mis en service dans les années 1980, et disposent donc d'une moyenne d'âge de 30 ans. Si la marine russe modernise ces bâtiments ex soviétiques, c'est qu'elle anticipe un fort accroissement de son vide capacitaire en matière de bâtiments de haute mer au cours de la prochaine décennie. Le destroyer de nouvelle génération ne sera opérationnel, au mieux, qu'à l'horizon 2020, et d'ici là, la marine russe ne peut compter que sur les grands navires de lutte ASM du Projet 1155 (8 unités en services avec différents taux d'indisponibilité dans les flottes du Pacifique et du Nord, 1 unité en réserve) et sur les destoyers du Projet 956 Sovremeny (3 unités opérationnelles) qui ont également été livrés au cours des années 1980. Avec les navires du Projet 1155, les destroyers du Projet 956 forment aujourd'hui la base de la flotte hauturière de surface russe. Les nouvelles frégates du Projet 22350, en construction dans le chantier naval du Nord (Saint-Pétersbourg) sont certes adaptées aux missions hauturières, mais elles ne disposent pas du même gabarits que les bâtiments du Projet 1155, et avec un tonnage deux fois moindre, elles ne disposent pas non plus d'une autonomie suffisante pour de longues missions et ne peuvent embarquer un armement aussi conséquent.

 

Le cahier des charges pour la modernisation va être rédigé d'ici la fin de l'année, après quoi le Ministère russe de la Défense lancera un appel d'offre pour les bureaux d'étude qui devront présenter leurs projets de modernisation. En ce qui concerne la mise en oeuvre, le chantier naval naval du Nord et Yantar (Kaliningrad) pourraient être retenus. Selon le bureau d'étude Severnoe, concepteur du Projet 1155, l'installation de nouveaux systèmes d'armements requiert de changer presque toute l'électronique embarquée sur les navires. Selon une source au sein de Severnoe, la première unité modernisée ne pourrait que très difficilement être livrée avant 2016.

 

Source : Izvestia

 

Commentaire:

Après les submersibles des Projet 945, 945A et 971, la Russie modernise maintenant les grands navires de lutte ASM du Projet 1155. La flotte ex soviétique va continuer de servir de base à la marine russe pendant encore au moins une décennie.

 

Pour aller plus loin :

Futur destroyer russe : plusieurs pistes, un projet.

Futur destroyer russe : mise en chantier possible en 2016

La Russie va construire une nouvelle classe de navires de soutien

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article