Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le BPC russe Vladivostok mis à l'eau à Saint-Nazaire

15 Octobre 2013 , Rédigé par Khan Publié dans #BPC pour la Russie

Le BPC russe Vladivostok a été mis à l'eau ce jour à Saint-Nazaire par le chantier naval STX. Il s'agit du premier des deux BPC commandés par Moscou au mois de juin 2011. La Russie devrait donner sa réponse quant à la commande de deux unités supplémentaires fin 2015.

Mistral1

Le Vladivostok a été mis sur cale le 1er février 2012 conformément au contrat de €1,2 milliard signé en juin 2011 par Rosoboronexport (agence fédérale russe pour l'exportation et l'importation d'armements) avec DCNS. Selon Yves Destefanis, le directeur du programme BPC Russie chez DCNS, le bâtiment est livré sans armements, mais équipé des moyens français de débarquement. Le Vladivostok devrait prendre la mer au mois de mars 2014, et il mettra le cap sur Saint-Pétersbourg à l'automne 2014. Selon une source au sein du complexe militaro-industriel russe, le chantier naval du Nord (Saint-Pétersbourg) serait en charge de l'équipement du Vladivostok en armements. Toutefois, selon une autre source au sein de l'industrie des constructions navales russes, le cahier des charges relatifs à cet armement ne serait à ce jour pas prêt.

 

Le bâtiment doit être admis au service actif le 1er novembre 2014 et il sera déployé au sein de la flotte du Pacifique qui a entamé le recrutement des équipages qui doivent servir sur le Vladivostok et sur le second BPC, le Sébastopol. Une commission spéciale a été créée à cette fin : elle est en charge du processus de recrutement de 200 hommes qui seront embarqués sur le premier BPC russe. Une fois recrutés, le futur équipage sera envoyé à Saint-Pétersbourg pour entamer sa formation avant de se rendre cet été à Saint-Nazaire et prendre les commandes du Vladisvostok. Toutefois, des marins russes ont déjà entamé une formation à bord d'un BPC français : ils ont passé cinq jours en mer au cours desquels ils ont pu se familiariser avec l'exploitation du bâtiment.

 

Quid des deux unités supplémentaires ?

 

Selon le responsable du ministère russe de la Défense en charge des commandes d'Etat, la Russie donnera sa réponse à l'issue de la première année d'exploitation du Vladivostok, c'est à dire pas avant fin 2015. La décision n'est pas annulée, mais suspendue aux résultats de cette exploitation, et notamment de l'adaptation des systèmes aux besoins russes. Si Moscou commande un troisème et un quatrième BPC, il est donc probable qu'il s'agisse d'une version évoluée par rapport aux deux premières unités. En outre, les deux BPC supplémentaires seraient construits majoritairement en Russie.

Pour ce qui est des moyens de débarquement, les BPC russes autres que le Vladivostok pourraient être équipés de vedettes de débarquement sur coussin d'air du Projet 11770 Serna ou de corvettes de débarquement du Projet 21820 Dyugon construits en Russie. Les BPC russes devraient être en outre équipés de Ka-52 navalisés.


A ce jour, la construction du second BPC russe se poursuit à Saint-Nazaire. Le Sébastopol a été mis sur cale le 18 juin dernier, et sa mise à l'eau est prévue au mois d'octobre 2014, avec une admission au service actif fin 2015, également au sein de la flotte du Pacifique. Les BPC pourraient être affectés à Vladivostok, mais également à Petropavlovsk Kamtchatski. Il n'est pas impossible que la marine russe affecte l'un de ses BPC à l'escadre méditerranéenne qu'elle entend déployer sur une base permanente à compter de 2015.

 

Sources : RIA Novosti, Flotprom, Indru.

 

Pour aller plus loin :

Une version spéciale du Ka-52 pour les Mistrals russes

Mistrals russes : la formation des équipages russes incluse dans le contrat signé en 2011.

Les Mistral russes embarqueront de Ka-52 navalisés.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article