Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le porte-avions Amiral Kouznetsov a appareillé pour la Méditerranée.

6 Décembre 2011 , Rédigé par Khan Publié dans #Aéronavale

L'unique porte-avions russe, l'Amiral Kouznetsov, a quitté avec son groupe sa base d'attache dans la péninsule de Kola pour mettre le cap sur la Méditerranée. Il devrait prendre part au cours de son périple à de nombreux exercices, ainsi que visiter plusieurs ports étrangers.

admiral kuznetsov

Le groupe d'escorte du porte-avions est composé du grand navire de lutte ASM Amiral Chabanenko (Projet 1155.1 Fregat M, classe Udaloy II), du navire de support Nicolaï Chiker et des tankers Sergueï Osipov (Projet 1559V), Viazma et Kama. D'après le responsable du service de presse de la Flotte du Nord, la longue traversée du groupe aéronavale, qui devrait durer plusieurs mois, s'inscrit dans le cadre de la formation et de la préparation au combat de la Marine russe, et conduira les bâtiments à évoluer dans les eaux de l'Atalntique Nord ainsi qu'en Méditerranée. Il est prévu que les navires accomplissent une série d'exercices conjointement avec des bâtiments de la Flotte de la Baltique et de la Flotte de la mer Noire.

 

Plusieurs informations, souvent contradictoires, émanant de sources au sein même de la Marine russe sont apparues ces derniers jours au sujet des ports dans lesquels devrait relâcher le porte-avions en Méditerranée. Etant donné les relations étroites entre Moscou et Damas, et la crise qui secoue actuellement la Syrie qui fait courir le spectre d'une intervention étrangère, nombre d'observateurs ont noté que la Russie dépêchait son groupe en Méditerranée afin de dissuader toute forme de coalition de se lancer dans un scénario "à la libyenne". A la fin du mois de novembre des sources au sein de la Marine russe ont toutefois tenu à rappeler que la traversée du groupe aéronaval était prévue depuis 2010, bien avant le début des manifestations en Syrie. D'après un reportage diffusé ce jour sur la chaîne ruse Perviy Kanal, il est bien prévu que le porte-avions se rende dans le port syrien de Tartous où la Russie dispose d'une facilité navale. Le bâtiment, qui devrait relâcher en dehors du port étant donné son tirant d'eau et sa taille, visitera Tartous au printemps 2012. Les dernières visites du porte-avions russe à Tartous remontent à 1995 et 2007. Outre le port syrien, les navires russes visteront Beyrouth, Chypre et Gênes.

 

Bien que les sources officielles russes s'efforcent de démontrer que l'augmenation de l'activité navale russe en Méditerranée n'est pas liée aux événements qui se déroulent actuellement en Syrie, force est de constater que Moscou place ses pions sur le théâtre diplomatique méditerranéen, de sorte à disposer d'une force navale prépositionnée au cas où.

On apprend ainsi aujourd'hui que l'équipage de la frégate Yaroslav Moudriy (Projet 11540 Yastreb), qui est rattachée à la Flotte de la Baltique, a terminé sa préparation et est prêt à appareiller pour une longue traversée. Elle sera accompagnée du tanker Lena. Au cours de sa préparation le bâtiment a accompli une série d'exercices en mer Baltique : 2 exercices de tir d'artillerie, 4 exercices de tir de missiles, protection de navires mouillés en dehors des ports, traque et destruction de sous-marins. D'après Nikolaï Maksimov, le commandant en chef du district militaire Ouest, le navire et son équipage sont prêts à mettre en oeuvre toutes les manoeuvres qu'ils ont accompli en condition d'exercice ces derniers jours. Néanmoins, aucune précision n'a été apportée quant à sa destination : le navire sera déployé à distance, "dans l'océan mondial".

Par ailleurs, la frégate Ladny (Projet 1135 Burevestnik, classe Krivak I) de la Flotte de la mer Noire a quitté dimanche dernier son port d'attache de Sébastopol afin de gagner la Méditerranée. D'après le porte-parole de la Flotte de la mer Noire, le navire doit faire escale à Chypre, Malte, en France et en Espagne. Selon le quotidien russe Izvetsia, le Ladny doit également se joindre au groupe aéronavale russe une fois celui-ci en Méditerranée.

La Russie poursuit également le déploiement du système côtier "Bastion" censé protéger ses installations de Tartous. D'après l'agence de presse russe Interfax, Moscou a récemment livré des missiles supersoniques Yakhont (P-800 Onix), honorant ainsi un contrat signé avec Damas en 2007.

Enfin, non loin de la Méditerranée, la Russie dispose également d'un détachment de navires de la Flotte du Pacifique qui évolue actuellement entre la mer Rouge et le Golfe d'Aden. Ce détachement est formé par le grand navire de lutte ASM Amiral Panteleev (Projet 1155 Fregat, classe Udaloy I), du tanker Boris Boutoma et du navire de soutien Fotiy Krilov.


Il convient de noter que, en dehors des liens supposés existants entre ce regain de l'activité navale russe en Méditerranée annoncée depuis déjà plusieurs semaines, et la crise syrienne, la Marine russe possède aussi un agenda 2012 chargé en exercice : FRUKUS 2012, les manoeuvres otaniennes IONEX 2012 et BALTOPS 2012, l'exercice de recherche et de sauvetage Bold Monarch 2012, l'exercice naval russo-norvégien Pomor 2012, l'exercice international Northern Eagle 2012, et les manoeuvres RIMPAC 2012. Enfin, les diplomates des Etats riverains de la mer Noire finalisent actuellement la participation des unités de leurs flottes respectives à l'activation de la task force BlackSeaFor.

 

Sources : Izvestia ; Barents Observer ; AFP ; RIA Novosti ; Naval Today.

 

Pour aller plus loin :

Syrie : la présence russe s'accentue.

Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov se prépare à croiser dans les eaux chaudes.

La présence navale russe en Syrie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article