Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sous-marin dont la marine russe ne voulait pas

11 Octobre 2013 , Rédigé par Khan Publié dans #Sous-marins

En tous les cas pas dans son état actuel. Le K-329 Severodvinsk fait l'objet d'une controverse entre d'une part les industriels selon qui le bâtiment sera remis à la marine russe avant la fin de l'année, et la marine d'autre part qui affirme que le submersible n'est tout simplement pas prêt.

K-329 Severodvinsk

Mis sur cale au mois de décembre 1993, le K-329 Severodvinsk (SSGN du Projet 885 Yasen, photo ci-dessus) a été mis à l'eau en juin 2010. Depuis, son admission au service actif a été repoussée à plusieurs reprises : d'abord prévue en 2011, elle a été ensuite annoncée pour 2012 et actuellement, les industriels maintiennent que le bâtiment sera remis au ministère russe de la Défense avant la fin 2013. Le bureau d'étude Malakhit (Saint-Pétersbourg), concepteur du Projet, a même donné aujourd'hui une date précise : le 25 décembre 2013. La marine devrait ainsi recevoir un le sous-marin tête de série du Projet 885 pour Noël, une affirmation qu'OSK (consortium des constructions navales russes) avait laissé entendre dans un communiqué officiel diffusé sur son site dès le 8 octobre :

 

"La réalisation des essais officiels du sous-marin [...] est prévue pour novembre-décembre [2013]. Selon leurs résultats, la commission d'Etat décidera de l'état de préparation technique du navire [...] ce qui sera suivi de la signature de l'acte de remise du sous-marin de 4e génération aux forces navales russes".

 

Si l'on assiste à un formation d'un "front uni" entre concepteur et constructeur au sujet du K-329, c'est que la dernière campagne d'essais du sous-marin réalisée en mer Blanche a été loin de donner satisfaction à la marine. Rappelons que depuis 2011, le Severodvinsk a subi 14 cycles d'essais en mer, et que le dernier, qui a débuté le 27 mai et devait durer jusqu'à la mi-août, a vu le bâtiment revenir à Sevmash (Severodvinsk) dès le 19 juillet pour régler des problèmes techniques. Les essais ont ensuite repris au 30 juillet. Seulement, selon la marine, ces essais ont révélé de graves problèmes techniques au niveau du système de propulsion et du système d'armement. Les roulements de l'arbre porte-hélice ne semblent ainsi pas en mesure d'assumer une accélération normale du bâtiment sans risquer de se désintégrer. En outre, le Severodvinsk ne semble pas pouvoir mettre en oeuvre correctement le tir de ses missiles anti-navires supersoniques Oniks (SS-N-26 / P-800 Yakhont). D'après un officier supérieur de la marine, un rapport récapitulant tous les problèmes liés au K-329 sera adressé sous peu au ministre russe de la Défense Sergeï Choïgu.


Malakhit conteste ces affirmations et contre-attaque en déclarant que lors de la dernière campagne de tests, 10 tirs de torpille ont été réalisés, tous avec succès. Mais aucun commentaire n'a été fait sur les missiles. OSK a laconiquement annoncé dans son communiqué que depuis le 30 mai, le Severodvinsk a accompli 4 sorties en mer pour des essais, et que tous les tests, y compris ceux des systèmes d'armement, ce sont déroulés avec succès. Malakhit a ajouté aujourd'hui que le submersible va poursuivre ses essais constructeurs en octobre, et qu'il entamera les essais officiels dès le mois de novembre.


Le Projet 885 Yasen est le pendant russe des submersibles de 4e génération de type Seawolf américains et Astute britanniques. Les Yasen sont censés mettre en oeuvre des missiles anti-navires Oniks, des missiles de croisière Kalibr (SS-N-27 Sizzler / 3M-54 Klub) ou, selon certaines sources, le missile indo-russe BrahMos. La seconde unité du Projet 885, le Kazan, est une version améliorée du Severodvinsk présentée comme Yasen M (Projet 885 M). Le bâtiment a été mis sur cale au mois de juillet 2009 avec pour objectif une admission au service actif en 2015. Toutefois, Sevmash a d'ores et déjà annoncé que le bâtiment serait livré en 2017. Une troisième unité, le Novossibirsk, a été mise sur cale cet été. La marine russe a prévu de mettre en oeuvre jusqu'à 8 unités du Projet 885 et dérivé à l'horizon 2020, un objectif qui semble aujourd'hui très compromis.

 

Le K-329 Severodvinsk doit être affecté à la flotte du Nord, mais les infrastructures censées l'accueillir ne sont également à ce jour pas prêtes.

 

Sources : RIA Novosti, Flotprom, OSK, Russian Defense.net.

 

Pour aller plus loin :

La modernisation des forces sous-marines russes

Zvezdotchka modernisera les SSN du Projet 971

Journée du sous-marinier en Russie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article