Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le vice-Premier Ministre russe évoque le développement de la Marine.

4 Février 2012 , Rédigé par Khan Publié dans #Actualité

Le vice-Premier Ministre russe Dmitri Rogozine a évoqué, lors d'un déplacement jeudi à Severodvinsk, les perspectives de développement pour la Marine russe. Il a à cette occasion annoncé un certain nombre de mesures concernant la flotte sous-marine.

 

"Nous allons visiter les chantiers navals Sevmash et Zvezdotchka pour discuter sérieusement du futur de la Marine russe". Cette déclaration du vice-premier Ministre russe a donné la ton de sa visite accomplie jeudi à Severodvinsk, visite au cours de laquelle il a dévoilé un certain nombre de mesures qui concernent principalement les SNLE russes.

Dmitri Rogozine a ainsi annoncé que la Russie entend prolonger la durée de vie de ses SNLE actuellement en service. Cette durée de vie, qui est de 25 ans, sera prolongée jusqu'à 30-35 ans. Il est prévu que les meilleurs bâtiments fassent désormais l'objet de deux réparations moyennes et non plus d'une seule. Le vice-Premier Ministre a poursuivi en annonçant qu'à compter de 2013, la Russie serait en mesure de produire 6 submersibles (à propulsion classique ou nucléaire) par an, dépassant ainsi le rythme de production soviétique qui était de 5 sous-marins par an [à quelle date ?, ndlr].

Ces propos font écho à ceux tenus aujourd'hui par le commandant en chef de la Marine russe, l'Amiral Vladimir Vissotski, qui a affirmé que les SNLE russes reprendront leurs patrouilles longue durée de routine dès le mois de juin 2012 : "Le 1er juin, ou un peu plus tard, nous allons reprendre les patrouilles permanentes dans les océans du monde par des sous-marins nucléaires stratégiques" a ainsi déclaré le commandant. Le nombre de patrouilles longue distance effectuées par les SNLE et les SNA russes est passée de 230 en 1984 à moins de 10 aujourd'hui (voir graphique ci-dessous).

 

Patrouille SNLE russes1

 

Au-delà des annonces "chocs", que faut-il retenir de ces déclarations ?

Tout d'abord, le lieu où elles ont été faites : Severodvinsk. Le vice-Premier Ministre a rencontré les responsables d'un des plus importants chantiers navals russes, Sevmash, qui est le constructeur des nouveaux SNLE russes de type Boreï (Projet 955), et des nouveaux SSGN du Projet 885. La Russie, qui prévoit d'investir 4,7 trillions de roubles dans la rénovation et le développement de sa Marine sur la période 2011-2020, a dépensé l'année dernière près de 85 milliards de roubles (plus de €2,1 milliards) pour financer la construction de nouveaux submersibles nucléaires ainsi que pour leur maintenance. Cette somme doit également servir à la mise en chantier de nouveaux bâtiments de surface et au refittage d'anciens navires.

Lors de sa visite à Sevmash et à Zvezdotchka, Dmitri Rogozine a abordé la question des commandes d'armements pour l'Etat russe pour l'année 2012. La Russie entend investir cette année près de 93 milliards de roubles (plus de €2,3 milliards) dans sa Marine. Rappelons que les commandes d'Etat en matériel militaire pour l'année 2011 n'avaient pu être conclues que difficilement et tardivement, au mois de novembre dernier, notamment en raison de difficultés dans les négociations entre OSK (holding des constructions navales russes) et Sevmash. Les discussions achoppaient en particulier sur la hausse des coûts de fabrication pour le constructeur que l'Etat n'intégrait manifestement pas suffisamment dans le prix proposé pour l'achat des nouveaux bâtiments. Les commandes d'Etat pour Zvezdocthka avaient été quant à elles conclues au début du mois de mars 2011. Le chantier naval avait alors obtenu des contrats de maintenance, avec la prise en charge de près de 300 bâtiments issus de la Flotte du Nord, de la Flotte de la mer Noire et de la Flottille de la Caspienne.

Le Ministère de la Défense russe souhaite éviter en 2012 les démêlées vécues en 2011 dans la conclusion des contrats avec Sevmash, et la visite de Dmitri Rogozine à Severodvinsk en ce début de mois de février illustre toute l'attention que la Russie entend apporter à la rénovation et à la modernisation de sa Marine, notamment à celle de la composante sous-marine qui est l'une des branches de la dissuasion nucléaire russe.

En ce qui concerne la composante sous-marine de la dissuasion, les cartes ci-dessous rappellent qu'au-delà de la volonté de reprendre et d'augmenter le nombre des patrouilles, la Russie devra également réinvestir les zones océaniques qu'elle a délaissées depuis maintenant près de 20 ans.

 

Patrouille SNLE russes fin 80 zone patrouille SNLE russe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources : usnavymuseum.org (ci-dessus) et fas.org (à droite).

 

Il est question de construire 8 nouveaux SNLE de type Boreï (Projet 955) d'ici à 2020, et la première unité, le Iouri Dolgorouki, devrait être admise en service actif au sein de la Flotte du Pacifique. Ces sous-marins doivent mettre en oeuvre le nouveau missile balistique intercontinental Boulava. En ce qui concerne le Projet 885 Yasen, ce sont 10 submersibles qui devraient être construits d'ici à 2020.

Le vice-Premier Ministre a par ailleurs indiqué que les constructeurs russes devraient livrer au Ministère de la Défense russe 35 corvettes du Projet 20385 et 15 frégates du Projet 22350, dont une nouvelle unité de chaque a été mise sur cale cette semaine aux chantiers navals du Nord. Enfin, Dmitri Rogozine a rappelé qu'il était également question de refitter le croiseur nucléaire Amiral Nakhimov (Projet 1144.2, classe kirov) qui est actuellement à quai à Sevmash.

 

Sources : RIA Novosti ; Naval Today ; fas.org ; usnavymuseum.org

 

Pour aller plus loin :

Le Ministère de la Défense russe commande les missiles Boulava

Y aura t'il assez d'acier pour les Boreïs et les Yasens ?

Sous-marins nucléaires : accord entre OSK et l'Etat russe.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article