Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vers un renouveau de la marine océanique russe ?

2 Novembre 2011 , Rédigé par Khan Publié dans #Surface

Les informations sur le renouveau de la marine océanique russe se précisent un peu plus :  la Russie poursuit le développement d'un nouveau type de destroyer, et selon certains sources, la Marine russe devrait être dotée avant 2027 deux groupes de porte-avions, ce qui lui permettrait d'accroître ses capacités navales dans l'Atlantique Nord et dans le Pacifique.

 

Le commandant en chef de la Marine russe, l'Amiral Vissotski, laissait déjà entendre, lors de la dernière édition du Salon naval de Saint-Pétersbourg au mois de juin dernier, que la Marine russe entendait réinvestir les océans grâce à la construction de nouveaux navires à fort tonnage.

Selon une source de l'Etat-major général de la flotte russe citée par le journal russe Izvestia, le commandement de la Marine russe aurait décidé de former des groupes de porte-avions qui couvriraient les zones de compétence des flottes russes du Nord et du Pacifique. La décision finale de construire les porte-avions devra être prise par le Président russe, toutefois, il est prévu que la Marine russe soit dotée de deux groupes de porte-avions d'ici 2027, l'un déployé dans la Flotte du Pacifique, et le second au sein de la Flotte du Nord. Actuellement, les militaires russes travailleraient sur les spécifications techniques des futurs bâtiments. Selon les premières informations, les porte-avions seraient à propulsion nucléaire, ce qu'avait déjà annoncé l'Amiral Vissotski au mois de juin dernier. L'abandon de l'option de la propulsion classique semble donc se confirmer. Le calendrier retenu serait le suivant : le projet devrait être arrété en 2017, et la première unité serait mise à l'eau en 2023 pour une entrée en dotation au plus tard en 2027. Afin de réaliser des économies, la construction des modules des porte-avions sera réalisée par OSK (holding des constructions navales russes) avec un assemblage finale des modules dans les installations de Sevmash (Severodvinsk).

 

D'ici à la mise à l'eau du premier porte-avions, la Russie doit également construire les navires des groupes d'escrorte qui accompagneront les futurs porte-avions. L'Amiral Vissotski avait évoqué un nouveau destroyer océanique. Cette information a récemment été reprise par une source du complexe militaro-industriel citée la semaine dernière par Izvestia. Le futur destroyer océanique russe, dont la construction devrait débuter dès 2012, remplacerait les trois classes de navires de haute mer actuellement en service dans la Marine russe : les destroyers, les navires ASM et également les croiseurs lance-missiles de la classe Slava (Projet 1164). Le nouveau destroyer "universel" mettrait en oeuvre un panel très large de missiles anti-surface, anti-aérien et de torpilles. Comme l'avait affirmé l'Amiral Vissotski, il devrait être à propulsion nucléaire. D'après l'agence de presse russe Interfax, la Russie prévoierait d'en construire de 14 à 16 unités au cours des 15-20 prochaines années.

Les futurs groupes d'escortes des nouveaux porte-avions comprendront non seulement ces destroyers, mais également des sous-marins, des croiseurs et des frégates : au total, chaque groupe devrait être composé de 15 bâtiments. La création de ces groupes doit entrainer la construction de nouvelles bases navales ainsi que celle de simulateurs terrestres dans la ville de Ieïsk (région de Krasnodar).

Au mois d'octobre dernier, Roman Trotsenko, le Président d'OSK, a déclaré que l'apparence du nouveau porte-avions était en cours d'étude, et que la décision finale concernant sa construction serait prise d'ici 2017. La construction débuterait en 2018 et la mise à l'eau de la première unité serait prévue pour 2023 selon le Président d'OSK.

Plus tôt, le Ministre de la Défense, Anatoli Serdiouko, avait pour sa part annoncé que le Ministère russe de la Défense ne prévoyait à long terme aucune construction de porte-avions. Cette information a été par la suite appuyée par les déclarations du vice-Premier Ministre Sergueï Ivanov qui a indiqué qu'aucune mise sur cale de porte-avions n'était incluse dans le programme de défense russe 2011-2020.


admiral kuznetsov

Actuellement, les forces navales russes ne disposent que d'un unique porte-avions, l'Amiral Kouznetsov (Projet 1143.5, voir photo ci-contre) mis sur cale aux chantiers navals de la mer Noire à Nikolaïev (Ukraine) en 1982 et entré en service à la fin de l'année1990. Le bâtiment, rattaché à la Flotte du Nord, doit rentrer en IPER en 2012 à Sevmash. Son retour en service est prévu en 2017.

 

 

 

Sources : Izvestia ; Interfax ; Voeni Paritet.

 

Commentaire :

Une unité construite pour 2023 et admise en service en 2027 : cela signifierait donc que l'Amiral kouznetsov, après IPER et modernisation constituerait l'armature d'un des deux groupes de porte-avions. Par ailleurs, plus aucune information sur l'option d'utiliser les chantiers navals ukrainiens afin de gagner en capacités de production, comme cela avait été évoqué plus tôt dans l'année, afin de permettre la mise en chantier d'une seconde unité avant la mise à l'eau de la première par Sevmash.

 

Pour aller plus loin :

Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov se prépare à croiser dans les eaux chaudes.

La Marine russe va remettre en service deux autres croiseurs nucléaires.

Le croiseur Variag se prépare pour une longue traversée.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article