Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La semaine dernière, le journal russe Argumenti Nedeli a publié un bref article qui indiquait que les fabricants russes d'acier spécial ne souhaientaient plus assurer la livraison de l'acier nécessaire pour la construction des nouveaux submersibles pour la Marine.


Severodvinsk1

Le journal s'appuie sur une source au sein du complexe militrao-industriel russe. Selon l'article, les chantiers navals Sevmash (Severodvinsk) éprouveraient déjà des difficultés à rassembler l'acier spécial nécessaire à la construction de la coque des nouveaux SNLE de type Boreï (Projet 955) et à celle des submersibles de type Yasen (Projet 885). Rappelons qu'aussi bien le Iouri Dolgoroukiy, navire tête de série du Projet 955, que le Severodvinsk (photo ci-contre), première unité du Projet 885, ont tous deux été construits à partir de la coque de submersibles déjà existants.

"Si aucune réponse à ce problème n'est rapidement trouvée, alors vous pouvez faire une croix sur la production de nos nouveaux submersibles" a déclaré la source avant de poursuivre : "Les fabricants produisent à perte. Leurs coûts de production sont élevés, et le Ministère de la Défense achète en trop petite quantité tout en cherchant à faire baisser les prix sur le produit fini, et donc sur ses composants".

 

Rappelons que le K-535 Iouri Dolgoroukiy aurait ainsi été assemblé à partir des éléments récupérés sur un submersible du Projet 971 Akula jamais terminé (probablement le K-337 Kuguar), tandis que la seconde unité, le K-550 Alexandre Nevski a hérité des éléments d'un autre Akula, le K-333 Rys (jamais achevé également). Le troisième Boreï actuellement en chantier, le Vladimir Monomakh, a quant à lui été construit à partir du K-480 Bars (Projet 971) qui a été désarmé en 1998.

 

Au dernier trimestre 2011, l'Etat russe avait eu des difficultés à boucler ses commandes avec OSK (holding des constructions navales russes). Le conflit portait principalement sur les commandes du Ministère de la Défense chez Sevmash, le constructeur des submersibles de nouvelle génération. La question s'est finalement réglée au mois de novembre, et a débouché sur la signature d'un contrat de 280 milliards de roubles portant sur la construction de sous-marins des Projets 885 et 955.

 

Source : Argumenti Nedeli ; Russian Defense Policy ; soumarsov.

 

Pour aller plus loin :

Le Iouri Dolgorouki admis en service actif d'ici deux mois.

Accord entre OSK et l'Etat russe pour 6,7 milliards d'euros.

Sous-marins nucléaires : accord entre OSK et l'Etat russe.

Tag(s) : #Sous-marins