Flotte de la Mer Noire

Mardi 14 mai 2013 2 14 /05 /Mai /2013 21:52

La flotte de la mer Noire a célébré ses 230 ans le 13 mai dernier, ce qui a donné lieu à des festivités à Sébastopol où près de 20 navires de guerre et 4 000 marins russes et ukrainiens ont participé à une parade commune. Cet événement a également donné lieu à des déclarations officielles concernant le développement de la flotte russe de la mer Noire au cours des années à venir.

Image1

Des cinq flottes et flottilles russes, la flotte de la mer Noire est celle dont le programme de modernisation est peut-être le plus ambitieux. Nous avons déjà relayé sur ce blog les informations concernant la modernisation de la flotte de la mer Noire actuellement en cours de réalisation. Résumons-les : la flotte russe devrait recevoir entre 15 et 20 nouveaux bâtiments de surface et sous-marins d'ici 2020, la différence dans les unités dépendant de la source considérée. La dernière source en la matière est le commandant en chef de la flotte de la mer Noire, le vice-amiral Fedotenkov, qui a annoncé à l'occasion des 230 ans de la flotte placée sous son commandement qu'elle serait dotée de 20 nouvelles unités d'ici 2020.

 

La composition annoncée par le vice-amiral Fedotenkov n'est pas nouvelle : 6 submersibles classiques de type Kilo (Projet 0636.3) dont les trois premières unités sont le B-261 Novorossisk, le B-237 Rostov-sur-le-Don et le Stariy Oskol. Six frégates du Projet 11356 dotées de missiles de croisière Calibre devraient également être mises en service; leurs noms sont connus : Amiral Grigorovitch, Amiral Essen, Amiral Makarov, Amiral Butakov, Amiral Istomin et Amiral Kornilov.

Pour les unités restantes, il faut se référer à d'autres sources. Ainsi, il s'agirait de corvettes multitâches (Projet 20380 et/ou Projet 21931) et de navires de soutiens. Il est également possible que les capacités hauturières de la flotte soit maintenuespar la mise en service d'une ou deux unités du Projet 22350. Enfin, pour le renouvellement des capacités amphibies actuellement assurées par les grands navires de débarquements des projets 775 et 1171, ce sont les bâtiments de type Ivan Gren (Projet 11711) qui devraient être affectés en mer Noire. Toutefois, concernant ce dernier projet, le degré d'incertitude reste très élevé vu les retards accumulés. Les essais du navire tête de série à l'automne 2013 en mer Baltique décideront probablement du sort de ce projet.

 

Le commandant en chef de la flotte de la mer Noire a confirmé l'admission au service actif dès 2014 de nouveaux navires de surface et submersibles. Il fait allusion ici au B-261 (toujours pas mis à l'eau à ce jour, mais sa construction semble suivre le calendrier prévu) et à la frégate Amiral Grigorovitch. Fait nouveau, en évoquant le développement de la base navale de Novorossiisk actuellement mis en oeuvre, le vice-amiral a annoncé que toutes les infrastructures nécessaires à l'accueil des bâtiments de surfaces, mais également à celui des sous-marins, sont en cours de construction. Il semblerait que ce soit la première fois qu'un officiel mentionne le déploiement de sous-marins à Novorossisk. Pour rappel, à ce jour, toute la composante sous-marine russe en mer Noire (le 247e division des sous-marins, en fait 1 submersible, le B-871 Alrosa) est basée à Sébastopol. Il y aurait donc la création d'une nouvelle division, probablement en charge des eaux caucasiennes.

Le vice-amiral a cependant précisé, comme le font les officiels russes qui évoquent la base navale de Novorossiisk, que son développement ne se fait pas au détriment de Sébastopol qui demeure la base principale de la flotte de la mer Noire.

 

L'activité navale russe en mer Noire et en Méditerranée devrait augmenter au cours de la prochaine décennie.  Au mois de mars dernier, le Président Poutine a déclenché un exercice surprise qui a mobilisé forces navales, terrestres et aériennes, afin de tester le degré de préparation au combat des troupes du commandement militaire sud. Récemment, Vladimir Poutine a déclaré qu'il était satisfait des résultats de cet exercice. Ces manoeuvres sont intervenues alors que Moscou a annoncé peu avant sa volonté de déployer à compter de 2015 une escadre navale permanente en Méditerranée.  Le commandant en chef de la flotte, l'amiral Viktor Tchirkov, a rappelé sa composition : 5 à 6 bâtiments, provenants de flottes du Nord, de la Baltique, de la mer Noire, et du Pacifique. Cette escadre pourrait également comporter un sous-marin nucléaire. Lors des grandes manoeuvres interflottes réalisées par la Russie fin janvier 2013, Moscou avait déjà déployé un sous-marin nucléaire en Méditerranée. Toutefois, le déploiement en permanence d'un SNA ou d'un SSGN en Méditerranée ne pourrait guère se faire avant l'admission au service actif des nouveaux submersibles du Projet 885. La mission première des SSGN et SNA russe est de protéger le départ et le retour de patrouille de SNLE (même si la fréquence de ces dernières est resté très limitée dernière décennie, 5 en 2012 notamment). Enfin, la Russie pourrait également déployer un navire de type Mistral en Méditerranée. Rappellons que la première unité, le Vladivostok, doit être livré en 2015. 2015, comme l'année à partir de laquelle Moscou entend déployer en permanence son escadre méditerranéenne.

 

Sources : site officiel de la flotte de la mer Noire ; RIA Novosti ; Flotprom ; FAS Strategic Security Blog

 

Pour aller plus loin :

Vastes exercices militaires russes en mer Noire

Journée du sous-marinier en Russie

La flotte de la mer Noire se fortifie

Par Khan - Publié dans : Flotte de la Mer Noire - Communauté : Défense
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 5 février 2013 2 05 /02 /Fév /2013 20:34

Début 2014, une quatrième batterie côtière de type "Bastion" doit être déployée dans la région d'Anapa. Elle renforcera considérablement les capacités anti-navires de la flotte de la mer Noire.

 

Trois batteries côtières de type "Bastion" sont déjà déployées par la Russie sur les côtes de la mer Noire (voir schéma ci-dessous). Pour rappel, le système côtier anti-navires "Bastion" met en oeuvre des missiles supersoniques P-800 Onix (SS-N-26 Yakhont ; vitesse de Mach 2,3 ; portée de 300 km en tir balistique, et 120 km en tir direct à Mach 1,5-1,7, voir photo ci-dessous). La quatrième batterie recevra des nouveaux blocs dans le système de guidage qui devraient lui permettre de traiter des cibles terrestres. Les modifications ont débuté cet hiver avec pour objectif que la batterie soit prête fin 2013 pour une entrée en dotation début 2014 dans l'arsenal de la flotte de la mer Noire. La batterie sera affectée à la 11e brigade autonome des missiles et de l'artillerie côtière elle-même rattachée à la 25e division autonome des missiles dont les installations de stockage sont situées dans le village d'Utach, près d'Anapa (kraï de Krasnodar).

 

Le système de défense côtier "Bastion"

 

Yakhont-Bastion-TELs-1S.jpg

Source : Air Power Australia

 

Le P-800 Onix (SS-N-26 Yakhont) : le missile anti-navire le plus rapide du monde

 

p-800 yakhont

 

Le déploiement complet d'une telle batterie à partir de Sotchi permettra à la flotte russe de couvrir l'ensemble des côtes géorgiennes. Le renforcement des capacités de la 25e division autonome des missiles serait par ailleurs, selon des sources non officielles, destinée à contre-balancer le déploiement de batteries Patriot en Turquie. La Russie a livré à la Syrie deux batteries "Bastion" en 2010-2011 qui sont opérationnelles. La livraison de ces équipements, destinés notamment à protéger les installations navales russes de Tartous, avaient alors suscité des protestations de Washington, Ankara et surtout, Tel-Aviv.

 

Source : Izvestia

 

Pour aller plus loin :

Flotte de la Mer Noire

Par Khan - Publié dans : Flotte de la Mer Noire - Communauté : Défense et Géopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 20 octobre 2012 6 20 /10 /Oct /2012 15:55

La Russie et l'Ukraine poursuivent les négociations autour de la réglementation du stationnement des forces navales russes en Crimée. Moscou souhaiterait toutefois accélerer les discussions.

 

Les présidents russe Dmitri Medvedev et ukrainien Viktor Ianoukovitch avaient conclu au mois d'avril 2010 un accord à Kharkov selon lequel la Russie pouvait prolonger jusqu'en 2042 le stationnement de sa flotte de guerre en Crimée après l'expiration du bail initial en 2017. L'accord signé en 1997 était ainsi renouvelé, et en échange, Kiev bénéficiait de tarifs avantageux sur la livraison de gaz russes pour ses besoins domestiques. La ratification de l'accord en 2010 par les parlements respectifs des deux Etats a par la suite ouvert la voie aux négociations portant sur les conditions de stationnement de la flotte de guerre russe en Ukraine.

 

Actuellement, les deux parties négocient donc ces accords, et selon le Ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov, Moscou souhaiterait accélerer ce processus. Selon Kiev, ce sont près d'une dizaine d'accords qui doivent encore être signés par les deux parties. Deux documents seraient pratiquement prêts : le premier portant sur statut des militaires russes qui se déplacent en dehors de leur zone d'affectation, et le second qui apporterait un cadre aux actions communes menées lors de catastrophes naturelles. Cependant, il reste aux deux parties à se mettre d'accord sur des sujets plus épineux tels que l'uilisation des balises et les conditions de modernisation de infrastructures et des bâtiments de la flotte russe de la mer Noire.

 

L'accord de 1997, qui expire en 2017, ne prévoit pas la possibilité pour Moscou d'augmenter le nombre d'unités stationnées en Ukraine, or la Russie met actuellement en oeuvre un programme de modernisation de sa flotte en mer Noire. Les premières nouvelles unités devraient arriver dès 2013 d'où l'empressement que manifeste le Kremlin pour parvenir à un accord avec Kiev sur le cadre de la modernisation de ses forces navales en Crimée.

 

Source : RIA Novosti

 

Pour aller plus loin :

La Flotte de la mer Noire devrait recevoir 6 nouveaux bâtiments en 2013.

Une nouvelle frégate pour la Flotte russe de la mer Noire.

Les sous-marins de la Flotte de la mer Noire.

Par Khan - Publié dans : Flotte de la Mer Noire - Communauté : Défense et Géopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 8 juillet 2012 7 08 /07 /Juil /2012 17:00

Le commandant en chef de la flotte de la mer Noire a annoncé que six nouveaux bâtiments, trois submersibles et trois frégates, devraient entrer en service au sein de sa flotte au cours de l'année 2013. Toutefois, les délais risquent d'être compliqués à tenir pour les chantiers navals concernés.

 

C'est le commandant en chef de la flotte de la mer Noire, le contre-amiral Fedotenko, qui a annoncé, dans un entretien accordé à l'agence de presse russe RIA Novosti, la poursuite du programme de modernisation de la flotte. La flotte russe de la mer Noire doit ainsi recevoir en 2013 trois frégates et trois submersibles à propulsion classique.

 

Les trois frégates sont actuellement en cours de construction au chantier naval Yantar (Kaliningrad). Il s'agit de frégates du Projet 11356 (plan ci-dessous). L'Amiral Grigorovitch, mise sur cale en décembre 2010, devrait être lancée d'ici la fin de l'année, avec une livraison à la Marine russe prévue pour l'automne 2013. La seconde frégate, l'Amiral Essen, a été mise sur cale il y a tout juste un an, le 8 juillet 2011. Sa livraison devrait intervenir également en 2013. Enfin, la troisième unité est la frégate  Amiral Makarov, mise en chantier à la fin du mois de février dernier. Il semble difficile de programmer sa livraison pour 2013 : le navire devrait plutôt être remis au Ministère russe de la Défense courant 2014. Enfin, une quatrième frégate, l'Amiral Kornilov, doit être mise sur cale d'ici la fin de l'année.

11356

Les trois submersibles classiques évoqués sont ceux du Projet 636.3 (classe Kilo) qui sont construits au chantier naval de l'Amirauté (Saint-Pétersbourg). Il s'agit  d'abord du B-261 Novorossisk, mis sur cale au mois d'août 2010 : sa livraison est prévue pour 2013. Le B-237 Rostov-sur-le-Don a été mis sur cale fin novembre 2011, aussi sa livraison devrait plutôt intervenir en 2014. Enfin, le troisième submersible est le Stavropol, dont la mise sur cale doit intervenir cette année. Aussi, il est peu probable que la flotte de la mer Noire reçoive 3 submersibles du Projet 636.3 en 2013. Tout au plus, elle en recevra un, le B-261. En revanche, il est peut-être possible qu'elle reçoive, au moins temporairement, le renfort du B-585 Saint-Pétersbourg (Projet 677, classe Lada), si toutefois les essais de ce bâtiment donnent satisfaction à la Marine russe, ce qui n'a manifestement pas été le cas lors de la dernière campagne de tests réalisée cette année. La Marine russe ne met en oeuvre actuellement qu'un seul submersible en mer Noire, le B-871 Alrosa (Projet 877V).

 

A noter que le U-01 Zaporojhie (ex B-435 soviétique, Projet 641), l'unique sous-marin ukrainien, a réalisé avec succès une sortie en mer le 4 juillet dernier, sortie au cours de laquelle il a effectué des essais. Lors de cette sortie, les machines du sous-marins ont été testées à plein régime et le matériel de navigation a également fait l'objet de tests. La dernière sortie du submersible datait du 12 juin : elle avait révélé un certain nombre de problèmes qui ont depuis été corrigés. L'Ukraine a du faire appel à des spécialistes russes afin de retrouver l'utilisation de ce bâtiment après 22 ans de travaux.

 

Source : Flotprom ; Цамто ; Russian-ships.info.

 

Pour aller plus loin :

Une nouvelle frégate pour la Flotte russe de la mer Noire.

La composante sous-marine de la Flotte russe a fêté ses 106 ans.

Les sous-marins de la Flotte de la mer Noire.

Par Khan - Publié dans : Flotte de la Mer Noire - Communauté : Défense et Géopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 28 février 2012 2 28 /02 /Fév /2012 17:41

Les chantiers navals Yantar (Kaliningrad) s'apprêtent à mettre sur cale demain une nouvelle frégate destinée à la Flotte russe de la mer Noire.

 

La frégate Amiral Makarov est le troisième bâtiment russe du Projet 11356 (classe Krivak IV) à être mis sur cale aux chantiers navals Yantar. Ses deux sisterships, la frégate Amiral Grigorovitch et la frégate Amiral Essen, sont actuellement en cours de construction chez Yantar qui a remporté en 2010 un appel d'offre lancé par le Ministère russe de la Défense au sujet de la construction de nouvelles frégates. Les trois bâtiments doivent entrer en service au sein de la Flotte de la mer Noire à compter de 2013 pour la première unité. La frégate Amiral Makarov, qui sera mise sur cale le 29 février, devrait être livrée pour sa part en 2014. En 2011, Yantar a reçu du Ministère russe de la Défense une nouvelle commande pour trois nouvelles frégates du Projet 11356.

Talwar1

Par ailleurs, les chantiers navals ont annoncé qu'ils entendaient livrer à l'Inde au mois d'avril prochain la première des trois nouvelles frégates commandée par New Delhi en 2006. Il s'agit également de bâtiments du Projet 11356 dont la Russie a déjà vendu trois exemplaires à l'Inde entre 2002 et 2004. La frégate Teg devrait donc prendre le chemin de l'Inde dès le mois d'avril prochain, suivie normalement par la frégate Tarkash (prévue pour le mois de septembre prochain) puis par la frégate Trikand (prévue pour juin 2013).

 

Sources : RIA Novosti ; Flotprom ; Russian-ships.info.

 

Pour aller plus loin :

La Flotte de la mer Noire pourrait faire entretenir ses navires à Sébastopol.

Constructions navales : une année 2011 chargée chez Yantar.

La Marine russe passe ses commandes chez Yantar.

Par Khan - Publié dans : Flotte de la Mer Noire - Communauté : Défense et Géopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 7 février 2012 2 07 /02 /Fév /2012 16:28

Le commandant en chef de la Flotte russe de la mer Noire, le contre-Amiral Alexandre Fedotenko, a évoqué la question de la rénovation et du renforcement de la composante sous-marine de la flotte placée sous son commandement. Cette question paraît d'autant plus pertinente que la Russie ne dispose actuellement que d'un unique submersible opérationnel en mer Noire : le B-871 Alrosa.

 

La question de la rénovation de Flotte russe de la mer Noire se pose depuis de nombreuses années déjà, et se pose plus largement dans le cadre de la réforme de la Marine russe. D'après le think tank russe CAST (Center for Analysis of Strategies and Technologies), la question de la modernisation de la Flotte russe de la mer Noire ferait même l'objet d'une attention toute particulière de la part des dirigeants russes. En déplacement à Saint-Pétersbourg samedi dernier, le commandant en chef de la Flotte de la mer Noire, le contre-Amiral Alexandre Fedotenko, a répondu à des questions posées par des journalistes de l'agence de presse russe RIA Novosti, apportant de nouveaux éclairages sur la modernisation de la composante sous-marine de la Flotte de la mer Noire.

Saint-PetersbourgAu cours de l'année 2010, plusieurs informations relayées par l'agence de presse russe RIA Novosti faisaient état de la volonté de Moscou d'affecter à sa flotte en mer Noire six submersibles à propulsion classique du Projet 677 (classe Lada). Ces affectations devaient alors être réalisées dans le cadre du programme de d'armement 2011-2020. La première unité, le B-585 Saint-Pétersbourg (mise sur cale en 1997 et livrée au Ministère de la Défense russe au mois d'avril 2010, voir photo ci-contre) est toutefois toujours en attente des essais par grandes profondeurs, tandis que deux autres unités sont actuellement en cours de consruction aux chantiers navals de l'Amirauté (Saint-Pétersbourg) : le B-586 Kronstadt et le B-587 Sébastopol.

 

Il semblerait néanmoins que ce modèle ne donne pas entière satisfaction aux militaires russes qui lui préfèrent les sous-marins du Projet 636.3, une version améliorée du Projet 877 Kilo (voir photo ci-dessous), bien plus éprouvée. Dès le début de l'année 2011, des informations font ainsi état de la suspension de l'admission programmée pour 2013 des premiers "Lada" au profit de sous-marins "Kilo". Cette assertion a été confirmée ce week-end par les déclarations du contre-Amiral Fedotenko : "Il est nécessaire de poursuivre les essais sur le navire tête de série "Saint-Pétersbourg" actuellement en service au sein de la Flotte de la Baltique. ces tests doivent être menés dans la Flotte du Nord, là où se trouvent les grandes profondeurs nécessaires. Après cette étape, la décision de terminer les deux unités suivantes sur cale aux chantiers de l'Amirauté sera prise".

D'après le contre-Amiral, il est question de créer une brigade de sous-marin qui serait déployée dans les kilo bases navales de Sébastopol (Crimée) et de Novorossisk. Actuellement, la composante sous-marine de la Flotte de la mer Noire est constituée de la 247e division autonome des sous-marins composée uniquement du B-871 Alrosa.La nouvelle brigade sera dotée de submersibles du Projet 636.3.

Aussi, les trois premières nouvelles unités, le B-261 Novorossisk (mise sur cale en août 2010), le B-237 Rostov-sur-le-Don (mise sur cale fin novembre 2011) ainsi qu'une autre, devraient être admises en service actif en 2014. Une quatrième unité le sera en 2015, et les deux dernières en 2016. Aussi, en 2017, la Russie devrait mettre en oeuvre 7 submersibles à propulsion classique en mer Noire, en comptant le B-871 Alrosa. Le contre-Amiral Fedotenko a toutefois pris soin de préciser que le déploiement de nouveaux navires à Sébastopol fera l'objet de négociations avec l'Ukraine.

 

En ce qui concerne les navires de surface, le commandant a indiqué que de la Flotte de la mer Noire recevrait le P-104 Gratchonok (Projet 21980) qui sera affecté à la base navale de Novorossisk. Par ailleurs, des frégates du Projet 11356 (classe Talwar/Krivak IV) entreront en service à compter de 2013.

 

Cette interview du commandant en chef de la Flotte de la mer Noire nous révèle deux principales nouvelles informations : la Marine russe semble définitivement avoir abandonné l'idée d'affecter des submersibles du Projet 677 à sa flotte en optant clairement pour ceux du Projet 636.3. Les nouveaux sous-marins du Projet 636.3 seront admis en service actif non plus en 2013 comme prévu jusqu'à maintenant, mais en 2014...

 

Sources : RIA Novosti ; CAST ; soumarsov.

 

Pour aller plus loin :

La Flotte de la mer Noire pourrait faire entretenir ses navires à Sébastopol.

Constructions navales : une année 2011 chargée chez Yantar.

Mauvaise note pour la Flotte de la mer Noire.

Par Khan - Publié dans : Flotte de la Mer Noire - Communauté : Défense
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

A propos du portail

  • : Le portail des forces navales de la Fédération de Russie
  • Le portail des forces navales de la Fédération de Russie
  • : Actualité Politique Guerre Stratégie Russie Actualité
  • : RusNavyIntelligence est un portail dédié à l'actualité des forces navales de la Fédération de Russie. Vous y trouverez quotidiennement des informations portant sur l'actualité des forces navales russes. Des dossiers thématiques sont également proposés, de façon plus ponctuelle. L'aire géographique couverte par les infos de ce portail est celle qui relève des 4 flottes dont dispose à ce jour la Fédération de Russie, plus la flottille de la Caspienne.
  • Partager ce blog
  • Contact

Rechercher

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Quelques sources du portail.

Syndication

  • Flux RSS des articles

OverBlog

Partager

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés