Porte-avions

Lundi 3 février 2014 1 03 /02 /Fév /2014 10:19

Le directeur du bureau d'étude Nevkoe, Sergei Vlasov, a accordé une interview à l'agence d'information RIA Novosti dans laquelle il évoque le coût et quelques spécificités du futur porte-avions russe.

 

Le bureau d'étude Nevskoe (Saint-Pétersbourg) est le concepteur des croiseurs porte-aéronefs soviétiques qui ont été construits à Nikolaïev (Ukraine). Le bureau est aujourd'hui en charge de la conception du futur porte-avions russe. Rappelons qu'à ce jour, aucune décision politique n'a été prise quant à la construction du futur porte-avions en Russie, et qu'aucun budget n'est d'ailleurs prévu à cet effet dans le programme d'armement 2011-2020. 

 

Dans l'interview qu'il accorde à RIA Novosti le 3 février (lien vers l'interview, en russe), Sergei Vlasov évoque le coût du futur bâtiment qu'il évalue entre 100 et 250 milliards de roubles (entre €2,3 milliards et €5,7 milliards), soit du simple au plus du double. Toutefois, d'après le directeur, cette estimation ne tient pas compte de l'armement du futur porte-avions qui est susceptible de faire exploser son coût, "à moins que n'y soient installés que des systèmes de défense anti-aériens". Rappelons que dans la tradition soviétique, les porte-avions étaient des croiseurs porte-aéronefs, et qu'ils étaient donc lourdement armés. Le porte-avions Amiral Kouznetsov est ainsi équipé de missiles "tueurs de porte-avions" P-700 Granit qui peuvent emporter des charges conventionnelles ou nucléaires. Le directeur évoque la nécessité pour la Russie de disposer au minimum de 2 bâtiments basés dans les flottes du Nord et du Pacifique.

 

Le dernier chiffre officiel concernant le coût du bâtiment était celui d'environ €2 milliards, annoncé cet été à l'occasion du salon naval international de Saint-Pétersbourg (voir notre article). L'estimation basse de la fourchette évoquée par le directeur du bureau Nevskoe ne diffère donc pas tellement du coût annoncé précédement. Deux versions ont été évoquées par l'industriel : un porte-avions d'un déplacement compris entre 55 et 65 000 tonnes, qui disposerait alors d'une propulsion de type classique, ou un porte-avions d'un déplacement compris entre 80 et 85 000 tonnes, à propulsion nucléaire. Dès lors, l'estimation basse de €2,3 milliards correspondrait au coût du bâtiment à propulsion classique, tandis que le chiffre de presque €6 milliards serait le montant du porte-avions à propulsion nucléaire. D'après le directeur de Nevskoe, la version de 65 000 tonnes embarquerait entre 50 et 55 appareils, alors que sur la version de 85 000 tonnes seraient basés jusqu'à 70 avions.

 

Le futur porte-avions devrait bien être équipé d'une catapulte, électromagnétique ou à vapeur, qui pemettra à des appareils disposant d'une poussée au décollage inférieure à celle des chasseurs d'être basés à son bord. Toutefois, le directeur n'a pas écarté la possibilité qu'il y ai également un tremplin. Rappelons à ce propos que la Russie a construit un simulateur NITKA près de Ieïsk équipé d'un tremplin. On s'achemine donc vers la présence de ces deux dispositifs sur le futur porte-avions.

 

L'Amiral Kouznetsov est actuellement en déploiement en Méditerranée, et à son retour à Severomorsk, il devrait rentrer en IPER jusqu'en 2019. La Russie sera alors privée d'un outil de puissance, et la nécessité de disposer d'un second PA se fera vivement sentir. Or, d'après le directeur de Nevskoe, entre la conception de l'unité tête de série du projet et son admission au service actif, il faudra compter une dizaine d'année.

 

Source : RIA Novosti.

 

Pour aller plus loin :

La modernisation des forces de surface russes : les nouveaux projets

Une nouvelle maquette du futur porte-avions russe présentée à Saint-Pétersbourg

 

Par Khan - Publié dans : Porte-avions - Communauté : Défense et Géopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 5 juillet 2013 5 05 /07 /Juil /2013 16:55

Le commandant en chef de la marine russe, l'amiral Viktor Tchirkov, a visité le salon naval international de Saint-Pétersbourg. Au cours de sa visite, il lui a notamment été présenté une maquette du futur porte-avions russe.

 

Dans le cadre de l'effort de modernisation et de réarmement de sa flotte, la Russie entend ne pas négliger les capacités hauturières. Si la phase d'étude et de conception d'un destroyer de nouvel génération a été confiée au bureau d'étude pétersbourgeois Severnoe avec pour objectif la mise sur cale de la première unité en 2016, Moscou souhaite aussi développer un nouveau porte-avions. C'est le bureau d'étude Krylov (Saint-Pétersbourg) qui a été chargé de mener les travaux d'avant-projet, et une maquette a été présentée au salon naval international qui se déroule actuellement dans la capitale maritime russe. Voici quelques images (source Flotprom) :

PA-rus-2013.JPG

PA-rus-2013-1.JPG

 

On notera l'existence de deux îlots, et une nette évolution du design par rapport à la maquette présentée en novembre 2012, et qui semblait s'inspirer de l'ex porte-avions soviétique Oulianovsk (Projet 1143.7), à propulsion nucléaire et jamais achevé :

 

PA russe

Source : revue russe Voenno Promichleny Kourrier, n° 40/457, 10 octobre 2012


Certaines caractéristiques du bâtiment ont également été dévoilées. Ainsi, le coût du porte-avions s'élèverait à 80 milliards de roubles (€1,9 milliard). Contrairement à certaines informations qui avait été données auparavant, le navire serait à propulsion classique, et pourrait atteindre une vitesse de 30 noeuds pour un déplacement de 80 000 tonnes (60 000 tonnes pour l'unique porte-avions russe actuellement en service, l'Amiral Kouznetsov, Projet 1143.5). Pour rappel, Roman Trotsenko, l'ancien directeur d'OSK (consortium des constructions navales russes), avait indiqué en 2011 que le futur porte-avions bénéficierait très probablement d'une propulsion nucléaire. Si le choix de la propulsion classique venait à être confirmé, elle signifierait que le projet pourrait être réalisé dans de meilleurs délais, mais supposerait aussi que la Russie développe également des capacités de soutien logistique plus importantes, notamment pour le ravitaillement. Pour les capacités aériennes, le future PA russe serait équipé de deux tremplins, avec quatre catapultes, et mettrait en oeuvre 40 appareils, dont la version navalisée du futur avion de combat nouvelle génération Su T-50 (PAK FA), développé avec l'Inde, et des MiG-29K.

 

Aucune communication ne semble avoir été faite cependant sur le calendrier, ni sur le chantier naval en charge de la construction. Pour les capacités de construction, à ce jour, seul Sevmash (Severodvinsk) et le chantier de la Baltique (Saint-Pétersbourg) disposent des installations pour construire des bâtiments d'un déplacement allant jusqu'à 100 000 tonnes (et disposant d'une propulsion nucléaire). En revanche, on sait déjà que le nouveau polygone d'entrainement des pilotes de l'aéronavale construit près de Ieïsk (kraï de Krasnodar) serait opérationnel dès cet automne. Il s'agit pour la Russie de remplacer le simulateur soviétique existant en Crimée (NITKA) par des nouvelles installations situées sur le territoire russe. Ce simulateur au sol est actuellement utilisé ponctuellement dans le cadre d'un accord russo-ukrainien par les pilotes russes de la flotte du Nord qui opèrent depuis le Kouznetsov à bord de Su-33.

Cependant, aucun financement portant sur la construction du porte-avions ne semble avoir été budgeté dans le programme de réarmement naval 2011-2020. Sa mise en chantier devrait donc débuter après 2020, et à l'horizon 2025-2030, la Russie prévoit de disposer de deux groupes aéronavals complets (incluant les destroyers de nouvelle génération, les frégates hauturières du Projet 22350, et les submersibles nucléaires polyvalents du Projet 885 Yasen et dérivé).

 

Sources :  Flotprom, RIA Novosti, Russian defense.net, veille stratégique de l'auteur

 

Pour aller plus loin :

OSK opposé à l'achat de navires de combat à l'étranger

Futur destroyer russe : plusieurs pistes, un projet.

Le commandant en chef de la Marine russe évoque le futur porte-avions

Par Khan - Publié dans : Porte-avions - Communauté : Russie
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 13 novembre 2012 2 13 /11 /Nov /2012 15:29

Le commandant en chef de la Marine russe, l'amiral Viktor Tchrikov, a accordé une interview au programme "Vesti" de la chaîne de télévision russe "Rossia-1". Après une visite de l'Amirauté et des chantiers navals pétersbourgeois, l'amiral a dévoilé une maquette du futur porte-avions russe.

 

Après avoir accordé une interview au sein de son nouveau bureau pétersbourgeois de l'Amirauté, l'amiral a accompagné les journalistes au chantier naval du Nord, puis au chantier naval de l'Amirauté. Un certain nombre de bâtiments sont alors visibles dans le reportage, en voici la liste :

 

Chantier naval du Nord :

  • le destroyer Rastoropny de la classe Sovremeny (Projet 956), anciennement affecté à la flotte du Nord, et désarmé au mois d'août dernier.
  • la frégate Amiral Gorchkov (Projet 22350) en cours de construction.
  • la corvette Soobrazitelny (Projet 203080).

Chantier naval de l'Amirauté :

  • un sous-marin classique de type Kilo (Projet 636) en cours de construction pour le Viet-Nam.

Au cours de l'interview accordé à l'intérieur du chantier de l'Amirauté, le commandant a par ailleurs confirmé que 6 sous-marins classiques de type Kilo (Projet 636.3) seraient construits pour la flotte de la mer Noire.

 

L'interview se termine ensuite en évoquant le futur porte-avions russes ainsi que les Mistrals achetés à la France, et le développement de nouveaux sous-marins nucléaires (SNLE et SSGN).

Voici à ce propos un schéma de ce qui pourrait être le futur porte-avions russe :

 

PA-russe-copie-1.jpeg

Source : revue russe Voenno Promichleny Kourrier, n°40/457, 10 octobre 2012

 

On notera le forte ressemblance avec le porte-avions de conception soviétique Oulianovsk du Projet 1143.7 mis sur cale en 1988 et jamais achevé. Il s'agirait donc d'un bâtiment à propulsion nucléaire disposant d'un déplacement compris entre 70 000 et 80 000 tonnes à pleine charge (60 000 tonnes pour le Kouznetsov).

 

PA-russe.jpg

 

Voici le reportage (en russe), bon visionnage :

 

Sources : Rossia-1 ; bmpd ; Russian-ships.info
Pour aller plus loin :
Par Khan - Publié dans : Porte-avions - Communauté : Défense
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

A propos du portail

  • : Le portail des forces navales de la Fédération de Russie
  • Le portail des forces navales de la Fédération de Russie
  • : Actualité Politique Guerre Stratégie Russie Actualité
  • : RusNavyIntelligence est un portail dédié à l'actualité des forces navales de la Fédération de Russie. Vous y trouverez quotidiennement des informations portant sur l'actualité des forces navales russes. Des dossiers thématiques sont également proposés, de façon plus ponctuelle. L'aire géographique couverte par les infos de ce portail est celle qui relève des 4 flottes dont dispose à ce jour la Fédération de Russie, plus la flottille de la Caspienne.
  • Partager ce blog
  • Contact

Rechercher

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Les sources

Syndication

  • Flux RSS des articles

OverBlog

Partager

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés